Bukanga Lonzo : "80% de paiement surfacturé étaient logés dans un compte en Afrique du Sud, où les complices se retrouvaient régulièrement pour se partager le butin", (IGF)

Publié mer 18/11/2020 - 16:04
7SUR7

L'Inspecteur Général des Finances, (IGF), chef de service, Jules Alingete Key, a donné les causes de l'échec du Projet agro-industriel de Bukanga Lonzo à l'issue des missions diligentées par ses services.

Face à la presse ce mercredi 18 novembre 2020, l'IGF a épinglé comme cause de cet échec, le fait que le marché a été conclu avec des partenaires non expérimentés et qui n'évoluent même pas dans le secteur agricole et ce marché a été passé de gré à gré.

En outre, l'IGF a évoqué la surfacturation en moyenne de 1 à 10 pour l'acquisition des équipements et des intrants agricoles.

Dans la foulée, l'IGF a affirmé qu'un compte était ouvert en Afrique du Sud où les responsables de l'échec de ce projet se retrouvaient pour se partager l'argent.

"80% de paiement surfacturé ont été logés dans un compte se trouvant en Afrique du Sud, où les complices se retrouvaient régulièrement pour se partager le butin", a déclaré Jules Alingete Key.

Pour rappel, l'Inspecteur Général des Finances a indiqué que la République démocratique du Congo a perdu 205 millions de dollars américains dans l'échec du projet Bukanga Lonzo, dont 6 responsables ont été identifiés.

Jephté Kitsita