Gemena : Des commerçants originaires de l'Est de la RDC en grève pour protester contre "les tracasseries administratives"

Publié ven 20/11/2020 - 20:50
Photo 7SUR7.CD

Plusieurs commerçants originaires de l'Est de la République Démocratique du Congo communément appelés « Ndande » vivant à Gemena, chef-lieu de la province du Sud-Ubangi, sont en grève depuis ce vendredi 20 novembre 2020, pour protester contre « les tracasseries administratives » dont ils sont victimes de la part des agents de service de l'économie dans la région.

« Ça fait déjà trois semaines que ces agents de service de l'économie de la mairie de Gemena et du gouvernement provincial qui viennent pour faire le contrôle au marché central en profitent pour saisir nos marchandises. Sur 100 % de marchandises saisies à Gemena, nous remarquons que ce sont surtout les boutiques et magasins de notre communauté [Ndande, ndlr] qui en sont victimes. Ils sont train d'épargner d'autres boutiques et magasins des commerçants de la place pour ne viser que les nôtres », a confié à la presse, l'homme d'affaires Kighoma, président de la communauté des commerçants ressortissants de l'Est de la République Démocratique du Congo basés à Gemena.

Ce dernier ajoute que « leurs boutiques et magasins resteront fermés jusqu'a ce qu'une solution soit trouvée ».

Le président de l'Association des commerçants de Gemena, Ebele Moninga, demande à ces membres « de fermer leurs boutiques et magasins dès ce samedi 21 novembre 2020 en signe  de solidarité à la revendication des commerçants ressortissants de l'Est vivant à Gemena ».

Les conséquences de cette grève se font déjà sentir sur les habitants de la ville de Gemena.

« Je suis venu acheter du savon, du sucre et de l'huile végétale. Mais je me rends compte que la boutique est fermée. On m'a dit qu'ils (commerçants ressortissants de l'Est de la RDC, ndlr) sont en grève. Je demande aux autorités de leur trouver une solution. Vu que cette grève a des conséquences sur la population qui a besoin de s'approvisionner en produits de première nécessité », a réagi un habitant de la ville interrogé par 7SUR7.CD au marché central de Gemena.

Contacté par 7SUR7.CD, Simisia Belesi, chef de service de l'économie, a confirmé avoir saisi quelques marchandises au marché central de Gemena. Mais Il justifie cette saisie par « les irrégularités économiques » observées dans le chef de certains commerçants du milieu, notamment « l’absence de la tarification » pour fixer le prix des articles dans leurs établissements respectifs.

César Augustin Mokano Zawa, à Gemena