Nord-Kivu : Le gouvernement provincial condamne les attaques civiles dirigées contre l'armée à Beni

Photo : Glody Murhabazi

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu condamne les attaques civiles perpétrées contre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans la région de Beni.

Dans un communiqué daté du samedi 09 janvier dernier et consulté par 7SUR7.CD ce dimanche, l'exécutif provincial rapporte que la dernière attaque ciblée contre l'armée a été perpétrée dans la commune Lume, en territoire de Beni, où « des inciviques » ont incendié une jeep des Forces Armées Congolaises.

« L'exécutif provincial condamne fermement les comportements inciviques devenus récurrents à l'endroit des FARDC, le dernier en date étant l'incendie d'une jeep militaire en commune Lume par une certaine jeunesse manifestement manipulée », lit-on dans cette note signée par Marie Lumoo Kahombo, vice-gouverneur du Nord-Kivu.

Dans la foulée, l'exécutif provincial dit suivre avec beaucoup d'attention et d'inquiétude la tournure que prend ces derniers jours la situation sécuritaire en territoire de Beni, particulièrement dans le secteur de Ruwenzori.

« Le gouvernement provincial du Nord-Kivu soutient ainsi les services habilités qui sont à pied d'œuvre pour identifier et punir sévèrement, au même titre que l'ennemi, les auteurs matériels et intellectuels de ces actes intolérables dans un État de droit », conclut ce communiqué.

Pour rappel, des jeunes de la commune de Lume, en territoire de Beni, se sont opposés le week-end dernier, à l'entrée des forces loyalistes dans leur entité, les soupçonnant d'être des ADF. S'en était suivi des altercations entre les deux parties, lesquelles altercations s'étaient soldées par l'incendie d'une jeep des Forces Armées de la République Démocratique du Congo par ces jeunes.

Glody Murhabazi, à Goma