La RDC en pré-phase de l’élimination et de la certification de l’éradication de la maladie du sommeil et de la dracunculose

7SUR7

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a lancé jeudi dernier la feuille de route 2021-2030 (plan décennal) où la République Démocratique du Congo s’est engagée à conjuguer des efforts en vue de participer efficacement dans la mise en œuvre.

Auprès de l’OMS, le ministre congolais de la santé a salué les efforts de la RDC en collaboration avec ses partenaires dont Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi). Le pays est en pré-phase de l’élimination et la certification de l’éradication de la maladie du sommeil et de la dracunlose.

"En effet, près de 528.745 personnes n’ont plus besoin de traitement contre le trachome et les résultats de PRE TAS de  28 districts sanitaires sont satisfaisants. Les enquêtes de vérification de l’absence de la transmission de la dracunculose sont réalisées dans 24 provinces sur un total de 26 provinces et les résultats de laboratoire  de 6 cas suspects  notifiés se sont avérés négatifs. Ce qui a permis à mon pays d’être classifié comme étant non endémique à la dracunculose et en  instance d’attente de la certification de l’éradication. Il sied de mentionner également  que l’évolution à la baisse significative du nombre de cas de la trypanosomiase humaine africaine ainsi que l’évolution à la baise des prévalences des schistosomiases dans plusieurs sites sentinelles sont des éléments rassurants", a déclaré Eteni Longondo.

La directrice du Programme National des Maladies Tropicales Négligées à Chimiothérapie Préventive (PNLMTN-CPT), Dr Naomie Awaca , a appelé  à renforcer la recherche malgré des avancées "considérables" enregistrées, bien que le programme est confronté aux défis.

"Plus de 500.000 personnes n'ont plus besoin de traitement contre le trachome, les résultats de PRETAS dans 28 districts sanitaires sont satisfaisants. On note également l'évolution à la baisse significative des prévalences de schistosomiase dans plusieurs sites de santé", a-t-elle déclaré

En RDC, 12 maladies tropicales négligées sont endémiques. Il s’agit notamment de la filariose lymphatique, les géo helminthiases, l’onchocercose, la schistosomiase, le trachome, la dracunculose, la lèpre, la peste, le pian, la rage, la trypanosomiase humaine africaine et l’ulcère de Buruli.

La nouvelle feuille de route définit les étapes et les objectifs majeurs de la lutte pour l’élimination des 20 maladies qui touchent plus d’un milliard de personnes principalement pauvres et qui sévissent dans les zones où l’accès aux services de santé de qualité, à l’eau potable et aux moyens d’assainissement est difficile. 

À Kinshasa, la célébration est marquée par l'immunisation des monuments et autres édifices emblématiques, l’intensification des messages de plaidoyer destinés aux dirigeants, l'information de l’opinion publique sur l’existence de ces maladies afin de manifester l’unité planétaire pour combattre les Maladies Tropicales Négligées (MTN).

Ange Makadi Ngoy