RDC : Grâce à son plan anti-Covid, MMG a produit 72.000 tonnes de cuivre en 2020 soit une augmentation de 6% par rapport à 2019 (Dr Philippe Fipila)

7SUR7

Les sociétés notamment minières n'ont pas été épargnées par les effets néfastes de la pandémie de Covid-19 qui sévit en République démocratique du Congo depuis le 10 mars 2020. Si certaines ont connu une descente aux enfers suite au Coronavirus, d'autres ont survécu grâce, entre autre, à la mise en place d'une politique de gestion de la maladie au niveau interne. C'est le cas de la société MMG Kinsevere basée dans le Haut-Katanga, sud-est en Rd Congo. 

Au cours d'une interview accordée à la Rédaction de 7SUR7.CD ce lundi 08 mars 2021, le docteur Philippe Fipila, responsable du Département médical au sein de MMG Kinsevere, dévoile le plan anti-Covid mis en œuvre pour permettre à l'entreprise de survivre pendant la crise sanitaire. Il s'agit notamment, selon lui, de l'installation d'un site d'isolement propre à la société, la mise en place d'une station de désinfection, l'obligation du port du masque et la distanciation sociale. En dehors de cela, ajoute-t-il, MMG Kinsevere a contribué à hauteur de 100.000 dollars américains pour permettre aux communautés du Haut-Katanga de faire face à la Covid-19.

À l'en croire, grâce à son plan de lutte contre la Covid-19, MMG Kinsevere a su continuer à produire. Sa production en 2020 a été évaluée à 72.007 tonnes de cuivre soit une augmentation d'environ 6%, affirme le Dr Philippe Fipila.

 _Intégralité de l'entretien entre 7SUR7.CD et Dr Philippe Fipila de MMG Kinsevere_ 

7SUR7 : La crise de la Covid-19 a-t-elle affecté vos activités notamment suite aux mesures prises par les autorités pour contenir cette pandémie ?

PF : MMG Kinsevere a vu son quotidien perturbé par la crise sanitaire de la Covid-19. En premier lieu, nous avons dû adapter nos conditions de travail, à savoir le confinement des équipes critiques sur le site et l’instauration du télétravail pour les services de support. Ceci a engendré des frais additionnels et ainsi affecté nos finances. Nous nous sommes engagés à suivre strictement l’ensemble des recommandations des autorités, en implémentant les mesures anti-Covid sur tous nos sites et bureaux, entre autres, le port obligatoire du masque et la distanciation physique dans les bus des travailleurs. Nous avons aussi agrandi le camp des travailleurs afin d’offrir à notre centaine d’agents et contractants confinés sur site un logement digne. Également l’aménagement d’un immeuble de désinfection automatique et l’achat d’une machine PCR pour un dépistage efficace des cas positifs.

7SUR7 : Vos fournisseurs ont-ils été aussi affectés et quelles sont les répercussions sur votre activité minière ?
 
PF : La pandémie de la Covid-19 a affecté toute l’économie mondiale en 2020 et continue de perturber le business, l’activité de nos fournisseurs inclus. Par exemple, nos transporteurs transfrontaliers venant des pays d’Afrique Subsaharienne sont impactés, notamment par les retards dans les livraisons dû aux check-points Covid. 
Avant même que la RDC ne renforce ses mesures sanitaires, notre équipe d’urgence avait anticipé par la mise en place des mesures pour éviter les ruptures de stocks d’intrants. Nous n’avons donc pas eu de répercussions majeures sur nos activités. La preuve en est, notre production annuelle a été de 72.007 tonnes de cathodes de cuivre à Kinsevere, soit une hausse de 6 % par rapport à 2019.

7SUR7 : En quoi consiste votre plan anti-Covid ? Est-il spécifique compte tenu de la particularité de vos activités minières ? 
 

PF : MMG Kinsevere a dû, comme la plupart des acteurs économiques du pays et du monde, s’adapter au jour le jour face à cette pandémie. Dans le cadre de notre plan sanitaire anti-Covid-19, nous avons installé un centre d'isolement hors de notre site que nous utilisons pour nos agents (employés et membres de la famille) mais aussi pour toute personne qui veut accéder à notre site. En parallèle, nous avons mis en place une station de désinfection et de dépistage automatique de la Covid-19 à l'entrée principale du site (cabines de désinfection, caméra scan, robinets automatiques d'eau, distributeur de savon et distributeur de désinfectant pour les mains…). Ce centre permet aussi de détecter rapidement tout cas suspect, et le cas échéant d’assurer leur prise en charge hors du site. Nous organisons aussi des tests obligatoires pour tous les chauffeurs expatriés avant d’accéder au site, de même pour nos agents revenant de leur congé annuel. Bien évidemment, pour nos agents expatriés, un isolement obligatoire est observé dès leur arrivée sur le territoire. Avec l’appui de notre équipe médicale, nous avons constamment veillé à sensibiliser nos effectifs sur les mesures de sécurité à adopter, à l'aide d'un service de messagerie WhatsApp et de notifications à l'échelle du site.

7SUR7 : Les travailleurs de MMG Kinsevere se sont-ils facilement adaptés aux répercutions de cette pandémie ?
 
PF : Cette pandémie a suscité beaucoup d’anxiété, que ce soit pour notre propre santé ou pour celle de nos familles et de nos proches. Nos collaborateurs n’en ont pas été exemptés. Nous avons lancé la campagne RUOK sur notre site en l’adaptant à la situation sanitaire actuelle pour soutenir moralement nos agents qui étaient obligés de vivre loin de leurs familles mais aussi pour soutenir psychologiquement ceux qui devaient dire adieu à un proche, ami ou membre de la famille.
MMG Kinsevere a, dès le début de cette pandémie, essayé d’accompagner au mieux l’ensemble de ses travailleurs en faisant le nécessaire sur le plan humain et technique, pour les aider à s’adapter à ce nouvel environnement. Nous avons aménagé les horaires de travail et pris des mesures pour préserver la santé des travailleurs et leur garantir un haut niveau de sécurité. L’ensemble des conditions de travail ont été adaptées pour protéger et rassurer toutes les parties prenantes du site. Nous continuons à travailler sur le changement de comportement par une sensibilisation régulière, à travers des tracts et notre groupe WhatsApp. Nous continuons d'envoyer des mises à jour quotidiennes sur les statistiques de la Covid-19 en RDC. 
 

7SUR7 : Pouvez-vous nous donner un bilan du nombre d’agents qui ont contracté le virus ? 
 
PF : Nous sommes confrontés à la pandémie de Covid-19 depuis bientôt un an. À ce jour, seulement dix personnes du site de Kinsevere ont été testées positives au virus. L’entreprise leur a apporté un soutien total et des soins de qualité. 
La gestion de la maladie en RDC est difficile, en raison des ressources limitées. Malgré ce défi, avec notre politique de gestion de la pandémie sur le lieu de travail et grâce à l’implication de notre personnel, aucun décès lié à la Covid-19 n’a été recensé. Nous continuons de surveiller la situation en cours afin d'assurer une réponse proactive et rapide face à tout risque pour notre personnel ou pour l'entreprise. 
 

7SUR7 : Dans le cadre de votre responsabilité sociale (RSE), qu'avez-vous fait pour aider la communauté à atténuer les effets de cette crise sanitaire ?
 
PF : Sur le site MMG Kinsevere, nous avons un département de développement social. Il a contribué à soutenir pleinement la communauté avec les intrants et la sensibilisation à la Covid-19. Contrairement aux zones urbaines, la pandémie n’est pas si alarmante dans nos villages, d’après les voix officielles. Cependant, nous avons préféré prévenir que guérir, en incluant nos 26 communautés dans notre plan d’urgence. Concrètement, nous avons contribué à hauteur de 100.000 USD pour une réponse sanitaire dans notre province, le Haut-Katanga. Celle-ci a été déployée via l'Union des sociétés minières à capital chinois au Congo (UMCCC) en partenariat avec l’OMS, pour renforcer les capacités des structures médicales villageoises, pour placer des stations de lavage des mains et des assainisseurs dans les lieux publics. L’autre volet de ce plan anti Covid-19 a été l’accompagnement des écoles dans la lutte contre cette pandémie.