Bukanga Lonzo : 60.000 tonnes de maïs à l'abandon faute des moyens pour les évacuer vers les centres de consommation (Ados Ndombasi)

.

Scandal à Bukanga Lonzo. Au moment où des milliers de congolais meurent de faim, 60.000 tonnes de maïs sont à l'abandon dans ce parc agro industriel faute des moyens pour leur récolte et évacuation vers les centres de consommation.

C'est l'alerte lancée par le député national Ados Ndombasi, ce mercredi 7 avril 2021, au terme d'une mission parlementaire menée avec 4 autres élus nationaux dans le parc agro industriel de Bukanga Lonzo. Pour cet élu, proche de Martin Fayulu, si rien n'est fait ces maïs vont pourrir dans ce site.

"Plus de 1500 hectares de maïs à recolter en urgence, soit 60.000 tonnes, sont en total abandon au parc de Bukanga Lonzo par manque de financement du Gouvernement pour leur récolte et leur évacuation vers les centres de consommation. C'est donc l'occasion pour nous députés nationaux regroupés autour de la dynamique 5 de porter cette indignation sur la place publique. C'est inacceptable", a-t-il dit à 7SUR7.CD.

Ados Ndombasi affirme qu'au cours de leur enquête, ils sont par ailleurs arrivés au constat que des centaines d'hectares de maïs sont déjà perdus  faute du respect du calendrier agricole. 

Il indique avoir appris des gestionnaires sur place qu'un responsable politique contacté pour décanter la situation a répondu de manière brute qu'il s'en fout du fait que tous ces maïs  viennent à pourrir.

Le député national Ados Ndombasi affirme que cette enquête leur a par ailleurs permis de se rendre compte de la mafia qui s'est instaurée à Bukanga Lonzo à tous les niveaux, empêchant les congolais de s'affranchir de la dépendance alimentaire dans laquelle ils sont assujettis depuis des années.

Il affirme avoir appris des sources fiables au cours de cette enquête qu'une société canadienne veut à tout prix racheter le parc agro industriel de Bukanga Lonzo pour y planter du cannabis (le chanvre) pour des fins expérimentales dans le cadre d'une recherche médicale.

"Grande était notre surprise d'apprendre, au cours de cette enquête, qu'une société canadienne veut absolument racheter le parc de Bukanga Lonzo non pas pour y planter du maïs, mais plutôt du cannabis, appelé communément diamba, pour des recherches médicales", dénonce Ados Ndombasi.

Pour ce député national, il est temps pour l'élite politique congolaise de rendre à l'agriculture sa place et son rang de moteur de développement.

"Voir tout ça, on est en droit de se demander quand est-ce que l'auto-suffisance alimentaire sera une réalité en RDC si nous nous permettons de saboter le peu que nous avons. C'est l'occasion de rappeler aux uns et les autres que rien n'est meilleur que l'agriculture. L'Etat doit savoir investir l'essentiel de ses ressources dans l'agriculture", a-t-il conclu.

Orly-Darel Ngiambukulu