Kasaï-Oriental : La société civile accuse le gouverneur Maweja d'entretenir une "tension sociale" et appelle le chef de l'État à prendre acte de sa destitution

Photo 7SUR7.CD

La société civile du Kasaï-Oriental a, dans une déclaration parvenue à 7SUR7.CD le mercredi 07 avril 2021, appelée le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, à prendre acte de la destitution du gouverneur de Jean Maweja Muteba.

« Par ce bras de fer engagé avec les textes légaux et réglementaires de la République, le gouverneur déchu Jean Maweja Muteba voudrait entretenir une tension sociale, inutile dans la province, troublant ainsi l'ordre public avec risque de dégénérer à des affrontements entre quelques jeunes instrumentalisés et la grande partie de la population qui trouve une lueur d'espoir pour le développement de la province dans cette déchéance », a déclaré l'Abbé Pierre Kabamba, président du cadre de concertation de la société civile dans ladite province.

Et de renchérir : « Nous, organisations de la société civile, invitons son excellence monsieur le président de la République, à prendre ses responsabilités en tant que garant de la constitution et bon fonctionnement des institutions de la République, en prenant acte de la déchéance du gouverneur Jean Maweja afin que triomphe la démocratie et l'État de droit ».

Pour rappel, le gouverneur de la province du Kasaï-Oriental, Jean Maweja Muteba, a été destitué de ses fonctions jeudi 1er avril 2021, par les députés provinciaux lors d'une séance plénière. Sur 17 élus provinciaux présents à la plénière, 13 ont voté pour le départ du chef de l'exécutif provincial.

La motion de défiance a été déposée le mardi 30 mars 2021 contre le chef de l'exécutif provincial reproché de nombreux griefs notamment le détournement des deniers publics et incompétence notoire.

Alain Saveur Makoba