État de siège : Pour le député Patrick Munyomo, cette décision contribuera à éradiquer l'insécurité

7SUR7

Dans une interview accordée à 7SUR7.CD le lundi 03 mai 2021, le député national Patrick Munyomo a salué la décision du président de la République Félix Tshisekedi de proclamer l'état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri. 

"Je crois que cette question de décréter l'état de siège par le chef de l'État est saluée parmi les élus. Vous savez, nous avons effectué beaucoup de missions parlementaires pour le désordre politique qui règne chez nous dans la province du Nord-Kivu. Je vous dirai jusqu'aujourd'hui, nous n'avons jamais trouvé des solutions. Je pense comme les autres députés collègues, que cette décision du chef est une décision à laquelle nous étions d'ailleurs en train de penser. Nous allons l'accompagner dans cette démarche", a-t-il déclaré. 

Pour cet élu de Goma, la proclamation de l'état de siège contribuera à éradiquer l'insécurité dans le Nord-Kivu et l'Ituri. 

"Bien-sûr, ça va contribuer beaucoup, et pourquoi pas même aller jusqu'à terminer cette guerre qui règne chez nous au Nord-Kivu ou en Ituri ? Et on espère effectivement qu'avec un gouverneur militaire qui est apolitique, quand il va détecter des politiciens, des personnalités, qui sont impliquées dans des missions de l'insécurité de la province, je crois qu'il ne va pas rendre son rapport aux politiciens, Non ! Il va rendre son rapport à la hiérarchie et au chef de l'État. En ce moment là, ce n'est plus une histoire de sentiment, une histoire de familiarisation. Nous espérons qu'avec le nouveau gouverneur qui sera militaire, toutes les démarches machiavéliques de nos députés, de nos politiciens du Nord-Kivu qui sont impliqués dans ça, seront dévoilées", a soutenu le député Patrick Munyomo.

Pour rappel, le président de la République a, lors de la réunion du Conseil des ministres du vendredi dernier, annoncé au gouvernement sa décision de proclamer l'état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, en proie à l'insécurité depuis plus de deux décennies.