Covid-19 : Le ministre de la santé et son adjointe ont reçu leur première dose du vaccin AstraZeneca

7SUR7

Le docteur Jean-Jacques Mbungani et Véronique Kilumba, respectivement ministre et vice-ministre de la santé publique, hygiène et prévention, se sont faits vacciner ce jeudi 1er juillet 2021 à la Clinique Ngaliema de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

Après sa vaccination, le numéro du secteur de la santé en RDC a fait savoir qu'il est important de se faire vacciner contre la pandémie de Covid-19, pour atteindre l'immunité collective.

"Il est important de se faire vacciner, nous voulons atteindre 25% de la population congolaise vaccinée. Pour atteindre l'immunité collective (...) Raison pour laquelle madame la vice-ministre et moi-même avons répondu à cet appel et nous nous sommes vaccinés pour montrer l'exemple à notre population", a déclaré le docteur Jean-Jacques Mbungani. 

Par la même occasion, le ministre et la vice-ministre de la santé ont visité les locaux de la Clinique Ngaliema, où sont internés aussi des malades Covid-19, pour écouter les désidérata des professionnels de santé concernant, notamment la prise en charge des souffrants en général et ceux atteints de la maladie à Coronavirus en particulier. 

Signalons que le ministre de la santé et son adjointe se sont faits vacciner à AstraZeneca, un vaccin vis-à-vis duquel certains congolais, entre autres, le président de la République sont réticents. Ce, à la suite de la création des cailloux sanguins chez certaines personnes vaccinées à AstraZeneca. 

Entre-temps, la République démocratique du Congo est en attente de 5,9 millions de doses d'autres types de vaccins, notamment Moderna et Pfizer. 

Prince Mayiro