État de siège : 10 militaires en séjour irrégulier aux arrêts à Beni

7sur7

10 soldats des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) en séjour irrégulier ont été arrêtés à l’issue d’un bouclage mixte organisé par l’armée et la Police dans la ville de Beni (Nord-Kivu) ce vendredi 23 juillet 2021. Cette opération a ciblé le quartier Tamende. 

Le maire policier de Beni a expliqué au micro de 7SUR7.CD que lors de ce bouclage, de nombreux effets de guerre et des boissons fortement alcoolisées aux côtés de la drogue ont été saisis.

« Nous sommes dans l'état de siège. Notre mission est de ramener la paix dans la ville et ailleurs. Aujourd'hui, nous avons poursuivi les opérations de recherche des inciviques qui se cachent dans la population. A l'issue de cette opération, nous avons interpellé plusieurs personnes. Parmi elles, 10 militaires qui sont en ville dans l'irrégularité. Outre les personnes interpellées, 3 armes à feu, des chargeurs et plusieurs armes blanches aux côtés des tenues militaires voire des motos sans documents et tenues militaires ont été récupérées », a déclaré le commissaire Narcisse Muteba Kashale.

A la même occasion, le maire policier de Beni a donné l’ordre d’incinérer les chanvres saisis en présence de leurs propriétaires ainsi que de certaines autorités à l’état-major de la Police Nationale Congolaise (PNC) qui se situe dans la commune de Bungulu. 

Depuis un temps, des opérations de bouclage s’accélèrent dans la ville de Beni. L’objectif est de démanteler le réseau des criminels disséminés dans la communauté et ainsi, imposer la paix dans le cadre de l’état de siège en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri depuis le 6 mai dernier.  

Bantou Kapanza Son, à Beni