RDC-Élections de 2023 : Bintou Keita insiste auprès de Bahati sur les réformes électorales 

Photo droits tiers

Le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo a échangé le vendredi 23 juillet 2021 avec la représentante spéciale du secrétaire général de l'Organisation des Nations-Unies en RDC et cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita. 

À l'issue des échanges, la cheffe de la MONUSCO a confié à la presse que les réformes électorales étaient au menu de cette rencontre. 

« C’était un moment d’échanges importants sur différents sujets. Nous avons passé en revue les éléments de priorité de son discours lors de la rentrée parlementaire. Et aussi, nous avons insisté sur les priorités de l’époque, celles de débuter le processus de réforme, notamment la réforme électorale qui était au coeur de notre discussion », a déclaré Bintou Keita.

Dans la foulée, la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU a rassuré que ces genres de rencontre seront fréquents. 

« La première fois que je suis venue rencontrer son excellence c’était au mois de mars dernier. Nous sommes maintenant au mois de juillet, mais surtout, ce qui est plus important est que nous nous sommes promis de ne pas laisser passer plusieurs mois avant de nous revoir et d’avoir des consultations fréquentes et régulières », conclut Bintou Keita.

Pour rappel, les deux chambres du Parlement de la République démocratique du Congo avaient annoncé qu'elles accorderaient la priorité aux réformes électorales lors de la session ordinaire de mars déjà clôturée. 

Actuellement, l'heure est à la désignation des animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), organe habilité à organiser les élections en RDC.

C'est dans ce cadre que les chefs de confessions religieuses se sont réunis vendredi dernier à Kinshasa. Ils ont promis de dévoiler les noms des différents candidats retenus au plus tard mardi prochain, avant de n'en retenir qu'un seul qui dirigera la CENI. 

Jephté Kitsita