Kolwezi : 16 creuseurs condamnés à 10 ans de prison pour rébellion

Photo : Droit tiers

À Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, le Tribunal de Grande Instance siégeant en matière repressive au premier degré en procédure de flagrance, s'est prononcé dans l'affaire qui opposait le ministère public à 27 creuseurs artisanaux.

Au total, 16 creuseurs artisanaux ont été condamnés à 10 années de servitude pénale principale et obligés de payer chacun 1 million de Francs Congolais de dommages et intérêts, selon le jugement rendu le samedi 24 juillet 2021 par le TGI/Kolwezi.

Ils ont été reconnus coupables des infractions de vol avec violence, rébellion ainsi que de coups et blessures volontaires simples.

Cependant, cette instance judiciaire qui acquitte 7 prévenus, s'est déclarée incompétente à l'égard de 4  autres prévenus dont la minorité a été prouvée au cours des audiences. Par conséquent, ces derniers ont été déférés devant le Tribunal de Paix, qui est leur juge naturel.

Cette démarche du Tribunal rencontre la plaidoirie des avocats de la défense qui ont, au cours des débats, sollicité à ce que cette juridiction décline sa compétence.

Il convient de rappeler qu'il s'agit des creuseurs qui avaient, en date du 20 juillet dernier, détruit les bureaux administratifs des quartiers Kakifuluwe et de Mutoshi, dans la commune de Manika et saccagé un poste de Police, après avoir été chassés du carré minier de l'entreprise Chemaf, leur lieu de travail.

Ils avaient également pillé les boutiques des particuliers avant de s'en prendre à quelques éléments de la Police Nationale Congolaise lors d'un accrochage musclé. 

Rappelons qu'au mois de mars de cette année, la même juridiction a condamné 8 prévenus dont un policier à des peines allant de 5 à 15 ans de servitude pénale. 

Marcelo Mfumu depuis Kolwezi