Gouvernorat du Kongo Central : Des femmes sollicitent l'appui de la ministre de la Justice pour une forte participation féminine

Photos droits tiers

Une délégation des femmes de la société civile du Kongo Central sollicite l'accompagnement de la ministre d'État en charge de la justice, Rose Mutombo, dans son plaidoyer pour une forte participation des femmes à l'élection du gouverneur de cette province. 

C'est la coordinatrice de l’Espace femme du Kongo Central, Annie Thérèse Mbadu, qui l'a déclaré à l'issue de la séance de travail avec la garde des sceaux qui s'est déroulée le vendredi 8 octobre 2021. 

« Nous avons voulu qu'elle soit de nôtre dans la mobilisation des femmes. Que les femmes puissent s’élever comme candidate à ce poste. Nous avons commencé la sensibilisation depuis que nous étions dans la province du Kongo Central puisque nous sommes arrivés à Kinshasa mardi. Il y a des femmes qui se manifestent pour le poste de gouverneur de province grâce à la mobilisation que nous sommes en train de faire. Nous avons voulu que la ministre d’État en charge de la Justice entre dans ce combat que nous menons comme elle est de nôtre puisqu’elle est notre ainée dans la promotion des femmes. Nous avons souhaité qu’elle nous accompagne dans notre plaidoyer », a-t-elle déclaré. 

À en croire Annie Thérèse Mbadu, plusieurs femmes affichent déjà leurs ambitions de concourir pour succéder à Atou Matubuana. 

Il sied de noter que Belinda Luntadila, avocate et fondatrice de l’ONG R2Congo, rapporteure de la commission nationale des droits de l'Homme, est l'une des femmes qui ont annoncé leurs candidatures. 

Merveil Molo