Kasaï-Central : Le bureau de l'Assemblée provinciale vidé de ses membres après l'examen des pétitions de leur déchéance

Photo 7SUR7.CD

Le bureau de l'Assemblée provinciale du Kasaï-Central s'est vidé de tous ses membres, visés par des pétitions de déchéance.

Certains membres ont décidé de démissionner et d'autres ont été destitués à l'issue d'une plénière tenue le lundi 11 octobre 2021 au Capitol, siège de la première institution de la province.

Le premier à démissionner était Jacques Ngalamulume, juste après le dépôt des pétitions, le désormais ancien rapporteur adjoint de l'organe délibérant, a rendu le tablier, tout en annonçant sa candidature au gouvernorat du Kasaï-Central.

La deuxième démission était celle de Simon Ntumba Luabala, qui dit quitter son poste de questeur pour des raisons de convenances personnelles.

Après lui, c'est le désormais ancien président de l'Assemblée provinciale du Kasaï-Central, Patrice Aimé Sessanga qui, après avoir présenté ses moyens à la plénière qui s'est tenue lundi, sur ce qui lui a été reproché, a aussi rendu le tablier.

« Pour des raisons qui me sont propres j'ai pris une ultime décision, de vous déposer ce jour, avant toutes choses, ma démission aux fonctions du président de l'Assemblée provinciale », a-t-il écrit.

Matthieu Ntolo et Joseph Kalamba désormais anciens vice-présidents et rapporteur de l'assemblée provinciale du Kasaï-Centrale, ont été destitués par leurs collègues députés, malgré leurs moyens de défense présentés sur les griefs portés à leur charge.

Il sied de rappeler que les cinq membres du bureau de l'Assemblée provinciale du Kasaï-Central étaient sous le coup des pétitions de déchéance.

Lesdites pétitions ont été déposées le mardi 05 octobre 2021, au Capitol, siège de l'Assemblée provinciale, par le député provincial Jim Mukenge, au nom de ses collègues pétitionnaires.

Plusieurs griefs étaient reprochés aux membres du bureau, c'est notamment une gestion calamiteuse, l'incapacité de produire le rapport financier à temps et la non maitrise de gestion du personnel.

Alain Saveur Makoba, à Kananga