Kwilu : Des enseignants conditionnent la reprise des cours par la réactivation de leurs collègues désactivés

Photo 7SUR7.CD

Des enseignants des écoles publiques de la province éducationnelle Kwilu-1 conditionnent la reprise du travail par la réactivation de leurs collègues désactivés à la suite de la grève observée depuis le début de la rentrée scolaire 2021-2022.

Ils ont fait cette exigence dans une déclaration faite le mardi 12 octobre 2021 à Bandundu après une assemblée générale des syndicats des enseignants de Bandundu.

Ils qualifient la décision du ministre de l’EPST de violation grave de la constitution qui garantit selon eux, le droit à la grève.

« Le ministre a violé la constitution. La grève est un droit. La grève est maintenue jusqu’à nouvel ordre. Comme il y a les pourparlers avec le gouvernement, qu’on analyse mais en attendant nous sommes toujours en grève. Il faut qu’on puisse trouver d’abord la solution de réactiver ceux qui sont désactivés avant qu’on puisse commencer si réellement ils ont la volonté d’aider les enseignants », a déclaré Fitila Mbey, président des syndicalistes des enseignants de Kwilu-1.

Cette grève est aussi maintenue par les enseignants du Kwilu 2 à Kikwit Benoît Kasiama, président de l'intersyndicale joint par 7SUR7.CD.

Les élèves qui se présentent dans leurs écoles respectives retournent quelques heures plus tard suite à l'absence des enseignants.

Rolly Mukiaka, à Bandundu