La vice-ministre de la Défense boude le mot d'ordre de Sesanga : "Je reste dans l'Union Sacrée"

7sur7

La vice-ministre de la Défense et anciens combattants, Séraphine Kilubu Kutuna, dément sa démission du gouvernement de l'Union sacrée de la Nation dirigé par le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.

À travers une mise au point rendue publique ce lundi 08 novembre 2021, ce cadre du parti Envol de Delly Sesanga fait savoir que cette annonce n'engage nullement sa personne.

"J'ai appris par la voie des réseaux sociaux une annonce faisant état de ma probable démission du gouvernement ce soir. Je tiens à préciser que cette annonce n'engage nullement ma personne et je me réserve le droit de saisir les instances  judiciaires quant à ce", dit la vice-ministre de la Défense. 

Par ailleurs, elle affirme demeurer membre du gouvernement Sama Lukonde. 

"Je suis et reste membre du gouvernement, déterminée à travailler au nom de l'intérêt général sous la vision du chef de l'État son excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République", ajoute Séraphine Kilubu. 

Par ailleurs, elle rappelle qu'elle a été partie prenante de la déclaration faite par Simon Mulamba, secrétaire général d'Envol, en date du 02 novembre dernier, où "l'option a été conjointement levée de rester dans l'Union sacrée dans l'idée de faire passer l'intérêt supérieur de la Nation au-dessus de tout autre".

Il faut signaler que la mise au point de la vice-ministre de la Défense et anciens combattants intervient après le départ de Delly Sesanga, président de son parti Envol, de l'Union sacrée de la Nation. 

Prince Mayiro