RDC : Sama Lukonde et Haung Xia évoquent la stratégie régionale des Nations-Unies

7SUR7

Le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a échangé, mercredi 10 novembre 2021, à la Primature à Kinshasa, avec l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations-Unies pour la région des grands lacs, Haung Xia, sur la mise en œuvre de l'accord-cadre d'Addis-Abeba et de la stratégie régionale des Nations-Unies.

Au sortir de la rencontre, ce haut fonctionnaire de l'ONU a affirmé être venu s'entretenir avec le chef du gouvernement sur les priorités identifiées et retenues par son équipe.

"Je suis venu écouter le premier ministre sur les priorités identifiées et retenues par le gouvernement de la RDC autour de la mise en œuvre de l'accord-cadre d'Addis-Abeba et surtout de la stratégie régionale des Nations-Unies et son plan d'action. La fin de l'année approche. Il est temps de passer en revue ce que nous aurions accompli avant de mieux identifier les priorités à retenir pour l'année 2022. Je pense qu'aujourd'hui entre les Nations-Unies et la RDC, nous sommes complètement sur la même longueur d'ondes, sur les priorités", a déclaré le diplomate onusien.

À en croire Haung Xia, la stratégie régionale des Nations-Unies a été élaborée à l'issue d'un processus des consultations très larges et basées sur une bonne écoute.

"La stratégie régionale a été élaborée à l'issue d'un processus des consultations très larges et basées sur une bonne écoute. Nous avons identifié une cinquantaine de priorités dans cette stratégie. Ce que nous constatons c'est une adhésion générale, complète des pays de la région des grands lacs, notamment de la RDC à ces priorités. Depuis juin dernier, nous nous sommes engagés dans la mise en œuvre de son plan d'action. Aujourd'hui, il est temps de faire un premier bilan pour mieux cibler notre travail pour l'année 2022.", a-t-il indiqué.

Par rapport au premier ministre, Sama Lukonde, l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations-Unies pour la région des grands lacs a rassuré qu'il est d'accord avec cette approche de l'ONU.

Prince Mayiro