Ituri : 20 miliciens CODECO lourdement condamnés par le Tribunal militaire notamment pour crime contre l'humanité

7SUR7

Au total, 20 éléments de la milice dénommée Coopérative pour le Développement du Congo "CODECO" ont écopé des peines variant entre 10 ans et la servitude pénale à perpétuité, par la deuxième chambre du tribunal militaire de l'Ituri.

Dans son verdict rendu ce mercredi 24 novembre 2021 à l'issue d'une audience foraine à la prison centrale de Bunia, cette instance judiciaire a condamné 4 membres dudit groupe armé à la servitude pénale à perpétuité. Ils ont été reconnus coupables de crime contre l'humanité par meurtre, participation à un mouvement insurrectionnel, déportation, etc.

14 autres miliciens CODECO reconnus coupables de mêmes faits ont écopé de 20 ans de prison. Pendant ce temps, 2 membres de ce mouvement insurrectionnel ont été condamnés à 10 ans de prison pour participation à un mouvement insurrectionnel.

Dans la même veine, les condamnés sont astreints à payer la somme de 635.000 dollars américains en francs congolais, comme dommages et intérêts au profit de 76 parties civiles.

Par ailleurs, 2 autres prévenus qui étaient cités dans le même dossier ont été acquittés par la deuxième chambre du tribunal militaire de l'Ituri.

Il y a quelques jours, l'armée a annoncé que 729 membres des groupes armés ont été arrêtés par les services de sécurité et de défense depuis l'instauration de l'état de siège et sont détenus à la prison centrale de Bunia.

A ce jour, certains ont été jugés et condamnés, et d'autres comparaissent devant les juridictions compétentes.

Les miliciens CODECO sont à la base de plusieurs exactions en province de l'Ituri depuis 2017. Ils tuent des civils, incendient des maisons et pillent les biens de la population. 

Leur attaque la plus récente est celle enregistrée à Drodro dans la chefferie de Bahema-Nord à Djugu, le dimanche 21 novembre dernier, où 29 civils ont été tués dans un camp de déplacés, selon la société civile locale et le responsable de la Croix-Rouge.

Séraphin Banangana depuis Bunia