RDC : L'ICCN et WWF signent un accord de partenariat pour la gestion du parc national de la Salonga

7SUR7

L'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) et le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) ont annoncé mardi dernier avoir signé depuis le 7 octobre 2021 un accord de partenariat pour une gestion commune du parc national de la Salonga respectant les normes internationales.

D'après le résumé de cet accord publié par les deux parties, ce partenariat va privilégier les droits de l'homme et les intérêts des communautés locales.

"Les parties ont convenu de recruter et contracter une organisation des droits de l'homme pour mettre en oeuvre les éléments essentiels de cet accord de partenariat, tels que la promotion des droits de l'homme dans toutes les activités du partenariat, la mise en place et la gestion d'un mécanisme de plaintes et la conduite de la résolution et de l'atténuation des conflits avec les communautés", lit-on dans cette note.

Ainsi, ce partenariat aura pour finalités, entre autres, l'amélioration et la maintenance de l'état de conservation de ce parc, d'élever sa gestion au niveau des normes internationales, maintenir ses écosystèmes naturels, sa biodiversité et ses services environnementaux, le développement d'un programme de conservation communautaire autour du parc, la valorisation de ses ressources notamment par des crédits carbones ou le paiement de tout autre service rendu aux écosystèmes mondiaux, à la recherche scientifique et au tourisme.

Pour concrétiser ces objectifs, l'ICCCN et WWF ont convenu de créer une entité juridique  indépendante appelée "Fondation Salonga", au plus tard 18 mois après la signature de ce contrat. C'est elle qui prendra en charge la gestion du parc comme c'est le cas avec la "Fondation Virunga" dans le parc national des Virunga au Nord-Kivu.

Afin de permettre une gestion impliquant les communautés locales, une clause de ce contrat prévoit la mise en place d'un Comité de coordination du site (CoCoSi). Il sera composé des représentants de la société civile, des autorités coutumières et des communautés locales. Ce comité est un organe consultatif dont l'une des missions est de faciliter les "échanges et de veiller à l'harmonie des relations entre les acteurs intervenant sur le site et dans sa périphérie".

Pour rappel, c'est depuis le mois de juillet dernier que le parc national de la Salonga a été retiré sur la liste du patrimoine mondial en péril par l'UNESCO. Il y était depuis 1999 suite notamment au braconnage massif des bonobo, d'éléphants et autres espèces sauvages protégées.

Créé en 1970, le parc national de la Salonga a une superficie de 36.000 km2, qui en font le plus vaste parc du pays et 2e au monde après le parc Wood Buffalo du Canada. Il est également la plus grande réserve de forêt tropicale humide en Afrique. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1984.

Bienfait Luganywa