Lubero : 4 prévenus dont deux militaires condamnés à perpétuité pour meurtre d'un civil à Kitsombiro

Procès meurtre d'un civil à Kitsombiro

Le Tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo a rendu son jugement, mardi, dans le dossier de meurtre par balle militaire à Kitsombiro, en territoire de Lubero (Nord-Kivu). Les 4 prévenus arrêtés dans l’affaire ont écopé d’une peine à perpétuité (une peine de mort, Ndlr). 

Il a fallu deux jours d’audiences foraines (soit lundi et mardi 11 janvier 20221, Ndlr) au rond-point Congo de Kitsombiro pour que l’instance judiciaire se prononce, quant au sort de ces 4 prévenus à savoir deux militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et deux civils. 

Dans sa décision, le Tribunal a reconnu coupable, le militaire Safari Gédéon pour meurtre. Son collègue Ngozia Bolifuko a été condamné pour association de malfaiteurs, vol à mains armées et à 10 ans de servitude pénale pour dissipation de minutions. Lui et les civils Mumbere Bwandara Wasingya et Kakule Mutetu Joachim sont également condamnés à perpetuité pour association de malfaiteurs. 

En outre, les nommés Ngozia Bolifuko Jeannot et Mumbere Bwandara Wasingya sont sommés de payer, chacun, une somme de 2.500$ en titre de dommage suite aux préjudices subis. Le prévenu Safari Gédéon, reconnu coupable de meurtre, est sommé de payer une somme de 20.000$ pour tous les préjudices causés. 

De ce fait, le Tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo a ordonné l’arrestation et la détention immédiate de ce 4 prévenus. Ce qui a réjoui la partie civile qui ne jurait que sur la condamnation de ces meurtriers conformément à la loi. 

Il convient de rappeler par ailleurs que ce jugement rendu fait suite au meurtre du civil Katembo Maliro Anderson, 33 ans, par balle militaire, la nuit de mercredi au jeudi 06 janvier dernier dans l’agglomération de Kitsombiro. La victime était lâchement abattu dans sa parcelle située près du rond-point Majengo. 

Joël Kaseso