Nord-Kivu : De nouveaux bastions des ADF bombardés par l'armée à Ruwenzori

Photo tiers

L'armée congolaise continue d'enchaîner ses exploits sur la rébellion d'Allied Democratic Forces (ADF) dans la région de Beni (Nord-Kivu).

Après les frappes aériennes qui ont visé les positions ennemies dans les confluents de Nzulube et Lusiluvi, mardi 11 janvier 2022, les Forces armées de la République démocratique du Congo ont encore bombardé d'autres bastions situés près du village Kilya, en secteur de Ruwenzori.

Le porte-parole des opérations militaires Sokola 1 grand Nord-Kivu qui rapporte la nouvelle ce jeudi 13 janvier, indique que les opérations ont eu lieu mercredi dans la mi-journée.

Antony Mwalushayi informe que les rebelles ont été surpris à 12h dans leurs positions où ils planifiaient régulièrement des embuscades sur l'axe Beni-Kasindi. Il se félicite de cette action menée uniquement par l'armée congolaise.

« La série des bombardements continue dans le cadre des opérations FARDC. Avec notre aviation, on a bombardé les bastions des ADF. Nous avons anéanti le bastion situé le long de Semuliki d'où l'ennemi dérangeait la population sur la route Beni-Kasindi », dit-il.

Depuis le 30 novembre 2021, les armées congolaise et ougandaise sont engagées dans des opérations mixtes contre les forces négatives notamment la rébellion d'Allied democratic forces (ADF) dans l'est de la République démocratique du Congo.

Grâce à un accord de coopération, Kinshasa a obtenu le soutien de Kampala dans la traque des milices qui sont dans la région, principalement les ADF.

Près d'un mois et demi après, les autorités militaires de ces 2 pays rassurent au sujet de l'avancement desdites opérations même si sur le terrain, la situation ne s'est guère améliorée.

Le 09 janvier 2022, à Uvira dans le Sud-Kivu, les services de sécurité congolais ont arrêté Benjamin Kisokeranio, considéré comme l'un des grands piliers de cette rébellion. Il était jusqu'alors le chef du groupe ADF, resté fidèle à Jamil Mukulu, fondateur principal de ce mouvement armé.

Isaac Kisatiro, à Butembo

Étiquettes