Climat : La RDC a soumis à l'ONU sa contribution déterminée à l'échelle nationale révisée

Photo tiers

Après avoir consenti à la COP 26 de revoir à la hausse ses ambitions climatiques, le gouvernement congolais a soumis le 11 janvier 2022 au secrétariat de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), sa Contribution Déterminée à l'échelle Nationale (CDN) révisée.

L'information a été rendue public mercredi dernier par Patricia Espenizo, secrétaire exécutive de la CCNUCC.

« Je salue la soumission par la République démocratique du Congo d'une CDN actualisée, avec des objectifs d'atténuation renforcés », a-t-elle annoncé sur son compte twitter.

Et d'ajouter : « Je suis heureuse de constater votre engagement et je me réjouis de recevoir de nombreuses autres CDN actualisées en 2022 ».

La plus grande innovation est l'ajout d'un 4ème secteur concerné par la réduction des gaz à effet de serre (GES). Il s'agit du secteur des déchets. C'est principalement suite à cet ajout que le gouvernement a rehaussé son ambition de réduire les émissions du pays à 21% d'ici 2030. 

Les autres secteurs concernés, comme c'était également le cas pour la première CDN, sont l'agriculture, la forêt et l'énergie.

En ce qui concerne le budget, la CDN révisée nécessite 48,68 milliards USD, dont 25,60 milliards serviront pour la mise en œuvre des initiatives d'atténuation et 23,08 milliards destinés à mettre en oeuvre les mesures d'adaptation.

D'après le document transmis par le gouvernement au secrétariat climat de l'ONU, dont 7SUR7.CD s'est procuré une copie, 19% de ce budget est destiné à être financé par les partenaires extérieurs (interventions conditionnelles) et 2% par la RDC elle-même (intervention inconditionnelle).

À en croire ce même document, la RDC ambitionne de devenir un pays émergent à l'horizon 2030 avec une "économie de plus en plus décarbonnée". Les gaz à effet de serre visés sont principalement le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O).

Pour rappel, la CDN de 2015, déposée à l'ONU en amont de la COP 21 de Paris, visait quant à elle une réduction des gaz à effet de serre de 17%. Son budget était de 21,622 milliards USD, dont 12,540 milliards étaient réservés aux mesures d'atténuation et 9,082 destinés pour les mesures d'adaptation.

Bienfait Luganywa

Étiquettes