Nord-Kivu : une dizaine de militants de la LUCHA interpellés à Butembo

Photo 7SUR7.CD

Une dizaine de militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) ont été interpellés par la Police Nationale Congolaise (PNC) commissariat urbain de Butembo (Nord-Kivu) ce mardi 25 janvier 2022. Ils sont en train d'être auditionnés par l'Agence nationale des renseignements (ANR).

L'interpellation de ces derniers est jusque-là confirmée à 7SUR7.CD par Valéry Mumbere Asifiwe, l'un desdits militants, qui décrit que la Police a débarqué sur avenue Matokeo (en plein centre ville, Ndlr) lorsqu'ils collectaient de petites cotisations pouvant servir comme assistance à la famille de l'un de leur, tué, la veille, dans une manifestation anti-état de siège en ville de Beni. 

« Nous étions dans la rue pour collecter auprès des habitants quelques contributions pouvant nous permettre d'aller jusqu'à Beni, afin de combatir avec la famille de l'un de nous qui a été tué. La police nous a arrêté alors qu'on ne manifestaient même pas. Nous n'avons pas compris cela. Nous avons été surpris de cette interpellation. La police a embarqué nos militants jusqu'à l'ANR », a-t-il témoigné.

Un jour plus tôt, un jeune militant de la LUCHA du nom de Mumbere Ushindi a été tué par balle policière lors de la répression d'une marche contre l'état de siège dans la ville de Beni, à 54 kilomètres de Butembo. Depuis, des voix se sont levées pour exiger l'arrestation du meurtrier suivi de la démission du maire policier de Beni. 

C'est le troisième militant du mouvement citoyen LUCHA à être tué dans une répression policière en ville de Beni, depuis l'accession du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la tête de la République démocratique du Congo, en date du 24 janvier 2019. 

Joël Kaseso, à Butembo

Étiquettes