Goma : Les militaires interdits de publier les documents des opérations sur les réseaux sociaux

Photo 7SUR7.CD

Dans la ville de Goma, le Commandement de la 34e région militaire interdit aux officiers, sous-officiers, caporaux et soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), la publication dans les réseaux sociaux des « documents, discours, propos, logos, caricatures et photos » pouvant saper « l'honneur et la dignité ».

La décision est contenue dans un communiqué rendu public et lu par le porte-parole militaire du secteur opérationnel Sokola 2 au Nord-Kivu ce vendredi 28 janvier 2022. 

Le commandement de la 34e région militaire prévient que les récalcitrants seront déférés devant les juridictions militaires pour « haute trahison ». 

« [...] Le commandant de la 34e région militaire rappelle aux officiers, sous-officiers, caporaux et soldats de la garnison militaire de Goma qu'il est formellement interdit de publier dans les réseaux sociaux, les documents, discours, propos, logos, caricature et photos ayant trait aux opérations susceptible de saper l'honneur et la dignité des Forces armées de la République démocratique du Congo. Considérant de haute trahison cette attitude, les récalcitrants se verront déférer devant les juridictions militaires pour subir la rigueur de la loi », a déclaré le Général Guillaume Njike Kaiko, porte-parole militaire du secteur opérationnel Sokola 2 Nord-Kivu.

Il convient de rappeler le secteur opérationnel Sokola 2 mène actuellement des offensives contre un groupe rebelle présenté comme le M23 à Rugari, dans le territoire de Rutshuru, à une trentaine de kilomètres au nord de Goma. Le jeudi, des sources locales ont affirmé que ces assaillants sont déjà délogés par l'armée de cette colline, se seraient repliés jusque dans le Parc national des Virunga (PNVi). 

Joël Kaseso

Étiquettes