RDC : Le gouvernement central et la ville de Kinshasa envisagent des solutions durables sur le marché Matadi-Kibala

Photo tiers

Le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde accompagné de quelques ministres sont venus constater les faits sur le lieu du drame au marché Matadi-Kibala qui a emporté 26 personnes dont 24 femmes, 2 hommes et 2 bléssés graves par électrocution dans la matinée de ce mercredi 2 février 2022.

Sur place, le chef du gouvernement s'est dit attristé par cette tragédie et a annoncé des solutions durables sur la question de ce marché déjà abordé au conseil des ministres.

"Le premier sentiment c'est d'abord un sentiment de regre. C'est de présenter au nom du président de la République les condoléances à toutes ces personnes à toutes les familles éplorées. Puis le deuxième constat c'est de rentrer sur des instructions qui nous ont été données par le président de la République sur le besoin de voir comment il faut s'occuper de ce site. Ce marché présente beaucoup de risques du point de vue de la circulation et aussi de la servitude sous laquelle il y a des personnes qui ont construit malheureusement en marge de la loi"  a-t-il indiqué.

Et d'ajouter : "Donc ici nous allons d'abord prendre nos responsabilités de nous occuper en tant que gouvernement des obsèques des personnes qui sont décédées et très vite on va voir avec les autorités de la ville d'abord non seulement le gouverneur mais aussi les ministères sectoriels concernés, comment on peut arriver à trouver une solution durable par rapport à la question de ce marché de Matadi-Kibala ici dans la ville de Kinshasa".

Le premier ministre a aussi renseigné que ces corps retrouvés morts ont été acheminés à la morgue de l'hôpital Général de Référence de Kinshasa.

Quelques minutes après le départ du premier ministre, d'autres officiels dont Godefroid Mpoyi et Junior Nembalemba respectivement président et rapporteur de l'Assemblée Provinciale de Kinshasa, sont venus constater les faits.

Christel Insiwe