Kinshasa : Après le drame de Matadi-Kibala, G. Ngobila prévient que son Gouvernement sera intransigeant sur le non-respect des normes urbanistiques

Photo tiers

Les obsèques des 25 victimes du drame de Matadi-Kibala ont eu lieu ce vendredi 11 janvier 2022 au Stade Vélodrome dans la commune de Kintambo à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. 

Cette cérémonie a connu la présence de plusieurs autorités politiques du pays, dont le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, quelques membres du Gouvernement de l'Union Sacrée de la Nation et le président de l'Assemblée Provinciale de Kinshasa, Gode Mpoyi. 

Dans son mot de circonstance, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a déploré une fois de plus cette situation qui a causé la mort de ses administrés. 

Cependant, l'autorité urbaine a prévenu que le gouvernement provincial ne va plus tolérer le non-respect des normes urbanistiques. 

"L'exécutif provincial ne trangisera plus jamais sur le non-respect des normes urbanistiques notamment l'occupation des emprises routières, ferroviaires, aéroportuaires, les lits des rivières, les constructions sur les ouvrages de drainage, les collecteurs, les caniveaux et avaloirs, toutes les constructions anarchiques sur tous les sites jugés non ædificandi. Cette tragédie, au-delà de nos larmes, est un moment sacré d'union des kinoises et kinois dans la tristesse mais également dans l'espoir des jours meilleurs", a dit Gentiny Ngobila. 

Dans la foulée, le gouverneur de la ville a remercié le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui, a-t-il souligné, n'a ménagé aucun effort pour la prise en charge de ces obsèques et des familles des victimes. 

Pour rappel, ces 25 personnes qui ont perdu la vie par électrocution à Matadi-Kibala dans la commune de Mont-Ngafula, ont été enterrées au Cimetière de Mingadi.

Jephté Kitsita

Étiquettes