Kananga : La mairie instaure une taxe d'assainissement de la ville

Photo tiers

Le maire de la ville de Kananga, Mamie Kakubi Tshikele, a instauré la taxe d'assainissement des immondices et des ordures ménagères afin de lutter contre l'insalubrité dans son entité.

Dans un arrêté consulté par 7SUR7.CD le dimanche 27 janvier 2022, l'autorité urbaine souligne que plusieurs entreprises sont redevables à cette taxe notamment les Établissements de Transfert de Fonds et Banques, qui doivent payés 350$ par mois.

Ci-après, les différents prix à payer pour cette taxe :

- Les maisons de communication : 350$ par mois;

- La Société Nationale de Chemin de Fer (SNCC) : 400$ par mois;

- Les Hôtels : 75$ Septante cinq (75) par mois;

- Les Stations-Services : 200$;

- Les Établissements commerciaux :

• Catégorie A : 75$ Septante par mois;

• Catégorie B : 50$ par mois.

Le même arrêté mentionne que « toutes ces sommes sont à verser dans le compte de la mairie ».

Il sied de souligner que l'hôtel de ville de Kananga dit avoir pris cette décision vu l'impérieuse nécessité de faire de son entité une « belle ville, assainie, attirante et rayonnante pour ses habitants ».

Alain Saveur Makoba, à Kananga