RDC - Maroc : Joël Kiassumbua n'a encaissé aucun but en 4 matchs joués au stade de Martyrs

Photo tiers

Devenu international congolais en 2015 alors qu'il avait joué avec les équipes d'âge de la sélection Suisse, le portier congolais, Joël Kiassumbua, sort une statistique curieuse qui échappe à plusieurs sportifs, fans de l'équipe nationale de la RDC.

Depuis novembre 2019 (contre le Gabon) qu'il a commencé à jouer officiellement pour la RDC, Kiassumbua n'a jamais encaissé un seul but au stade des Martyrs. Il a livré 4 matchs officiels dans ce stade, et a pu garder sa cage inviolée.

C'était notamment contre le Gabon (0-0), l'Angola (0-0) en 2019, et récemment en 2021 contre Madagascar et Bénin (victoire 2-0 pour la RDC face à ces deux nations). 

Le gardien de la RDC n'a pas fait seulement des clean sheets (match sans encaisser ndlr)  avec la séléction. Il a aussi encaissé, notamment à Lubumbashi au stade Mazembe contre la Tanzanie (1-1), et dans d'autres matchs en dehors du pays. Mais au stade des Martyrs, cette statistique reste "exceptionnelle".

Certains observateurs pensent que le Stade des Martyrs est un porte-bonheur pour Joël Kiassumbua, parce que ça lui réussit bien. C'est aussi grâce à cette statistique que plusieurs continuent à espérer à une victoire de la RDC face au Maroc, sans encaisser à domicile.

Joël Kiassumbua a livré au total 19 matchs avec la RDC depuis 2015, dont 11 en matchs officiels où il a gagné 4 fois pour 5 nuls et 2 défaites, avant d'affronter l'équipe nationale du Maroc en aller et retour le 25 et le 29 mars prochain pour les barrages Mondial Qatar 2022.

Né d'un père congolais et d'une mère suisse, le gardien de 29 ans (1,90m) a été champion du monde avec l'équipe suisse de moins de 17 ans en 2009. Il a ensuite rejoint la RDC en 2015 lors du stage de Dubaï et a joué pour la première fois en match officiel au mois de novembre 2019 contre le Gabon d'Aubameyang à Kinshasa.

Gede Luiz Kupa

Étiquettes