Beni : l'hôpital général de Kamango ferme ses portes suite aux attaques ADF à Watalinga

Photo tiers

L'Hôpital général de référence (HGR) de Kamango en chefferie des Watalinga dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) a fermé ses portes suite aux attaques répétitives des rebelles d'Allied democratic forces (ADF) vécues ces derniers jours dans cette partie de la République démocratique du Congo.

La nouvelle est confirmée à 7SUR7.CD par le chargé du service médical au sein de cette structure, ce jeudi 24 mars 2022.

« Après la rencontre avec tout le staff de l'hôpital, nous avons jugé mieux d'arrêter les activités. Nous sommes là pour la population. Cette dernière est en train de vider la région suite aux attaques rebelles. Et nous, nous retrouvons aussi être en insécurité après l'incendie d'une structure dans la zone de santé de Kamango la fois passée. Comment nous allons évoluer alors que les habitants continuent de fuir? », s'est interrogé le docteur Ezoba Ngozi Junior.

Dans la foulée, la même source indique que toute l'équipe est prête à reprendre les activités une fois la sécurité est rétablie.

« Nous sommes prêts à redémarrer les activités même demain ou après demain. Cela sera possible si l'autorité de l'État est restaurée sur place. Ça doit être l'urgence pour les autorités à tous les niveaux, d'intervenir afin de ne pas assister aux catastrophes », a-t-il suggéré.

Pour rappel, au cours de trois derniers mois de l'année en cours, plusieurs attaques rebelles ont été vécues dans plusieurs contrées de la chefferie des Watalinga. Ce qui a causé de nombreux dégâts humains et matériels suivis d'un déplacement massif des habitants.

Bantou Kapanza Son, à Beni

Étiquettes