Procès Chebeya : Kenga Kenga condamné à la peine de mort, Migabo à 12 ans de prison et Paul Mwilambwe acquitté

Droits tiers

La peine de mort a été reconduite à l'encontre du commissaire supérieur Christian Ngoy Kenga Kenga. Le commandant du bataillon Simba au moment des faits a été reconnu coupable de l'assassinat, la désertion, le détournement d'armes et munitions de guerre. Il est destitué de la police nationale congolaise. 

Jacques Migabo, l'un des exécutants, a écopé de 12 ans de prison avec des circonstances atténuantes pour assassinat. Comme son chef, il est destitué de la police nationale congolaise. 

Accusé de l'infraction de désertion simple, Paul Mwilambwe a été acquitté. 

La Haute cour militaire siégeant au degré d'appel sur le double assassinat des défenseurs des droits humains Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, a rendu son arrêt ce mercredi 11 mai 2022. 

En ce qui concerne les dommages et intérêts, cette juridiction a sanctionné Kenga Kenga et J. Migabo in solidum avec l'État congolais (civilement responsable) à payer aux parties civiles les montants de réparation tels que fixés par son arrêt rendu le 17 septembre 2015. 

Il sied de noter Kenga Kenga, Migabo et Mwilambwe avaient été condamnés à la peine capitale au premier degré. 

Merveil Molo