Beni : Une nouvelle attaque sanglante fait plus de 20 morts près de Mamove

Photo tiers

Plus de 20 civils ont été tués dans une attaque des rebelles d'Allied democratic forces (ADF) au village Manyama-Beu qui se trouve à une vingtaine de kilomètres de Mamove en territoire de Beni (Nord-Kivu), le matin de ce samedi 28 mai 2022.

Joint au téléphone, le président de la société civile du secteur de Beni-Mbau a indiqué que les assaillants ont pris d'assaut la région au moment où certains civils étaient encore au lit.

« Le secteur est en deuil. L'ennemi qui est l'ADF a attaqué Manyama. Le bilan est lourd. Pour le moment, il y a 21 corps sur place dont des agriculteurs. La fouille continue car, il y a plusieurs personnes portées disparues et des blessés », a fait savoir Georges Kivaya.

Cette attaque est confirmée par le secteur opérationnel Sokola 1 Gand-Nord via son porte-parole, le capitaine Antony Mualushayi. Dans une dépêche relayée à la presse de Beni ce même samedi, l'armée fait savoir que l'ennemi a opéré loin de la position des forces loyalistes.

« Nous avons entendu des coups de feu aux alentours de 4h. À notre arrivée, c'était déjà un peu tard. L'ennemi avait déjà réussi à tuer une dizaine de civils », a-t-il fait savoir.

Lire aussi : https://7sur7.cd/2022/05/28/nord-kivu-7-autres-adf-tues-par-larmee-beni

Cette tuerie a été à la base de la paralysie des activités dans plusieurs localités du groupement Batangi-Mbau.

D'après Kinos Katuo, président de la société civile de Mamove, l'armée congolaise doit fouiller les zones reculées du groupement Batangi-Mbau « où l'ennemi circule en électron libre ».

Bantou Kapanza Son, à Beni

Étiquettes