Beni : 7 civils relâchés par des ADF après 4 mois de captivité près d'Eringeti

Photo Tiers

Sept (7) civils ont été relâchés par des rebelles d'Allied democratic forces (ADF) près de l'agglomération d'Eringeti dans le groupement Bambuba-Kisiki dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), ce samedi 11 juin 2022.

C'est le fonctionnaire  délégué du gouverneur affecté dans la localité précitée qui rapporte la nouvelle dans un entretien à 7SUR7.CD.

« Les otages [ Ndlr : 7 au total dont une femme ] qui venaient de passer 4 mois entre les mains des combattants ADF ont été relâchés. Ils ont été retrouvés à Abyalose vers l'Est d'Eringeti à plus ou moins 7 kilomètres. Certains d'entre-eux ont révélé aux autorités avoir travaillé durement aux côtés des assaillants », fait savoir Sabiti Njiamoja.

La même source parle cependant de la poursuite de violents combats entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et des rebelles ADF ce samedi dans le même groupement.

« Ce samedi, des armes lourdes et légères ont été entendues pendant plusieurs minutes depuis le matin. Ces coups provenaient de Linzo à 4 kilomètres d'Eringeti sur la route nationale numéro 4. Pour le moment, le bilan provisoire est d'une moto rendue en cendre. Les éléments des FARDC sont sur terrain et travaillent pour rassurer l'autorité de l'État », a renchéri le fonctionnaire délégué du gouverneur affecté dans ladite région.

Par ailleurs, en secteur de Ruwenzori dans l'Est de la ville de Beni, des affrontements ont été signalés près du village de Mwenda ce même samedi.

Selon le chef dudit village, Iteni Kimwele, qui s'est confié à 7SUR7.CD, les rebelles se sont livrés au pillage des animaux domestiques des civils à plus de 2 kilomètres de Mwenda-centre. Il parle de quelques civils portés disparus depuis le matin. Ici, des armes lourdes et légères ont été entendues jusqu'aux heures d'après-midi du vendredi dernier. 

Bantou Kapanza Son, à Beni

Étiquettes