Attaque du M23 à Bunagana : "Le fils de Museveni a signé son pacte avec le Rwanda, il vient de nous trahir", (Mboso)

Droits tiers

Le président de l'Assemblée nationale Christophe Mboso N'kodia a, lors de la plénière de ce mardi 14 juin 2022, indiqué qu'après-discussion avec le vice-premier ministre des affaires étrangères, ils ont décidé de suspendre le processus de ratification des accords signés avec l'Ouganda.

Cela fait suite au comportement affiché par le général Muhoozi Kainerugaba, le fils du président Ougandais Yoweri Kaguta Museveni vis-à-vis de la République démocratique du Congo.

Selon le speaker de la chambre basse du parlement, le chef d'état-major ougandais a trahi la RDC en signant un pacte avec le Rwanda qui mène des attaques sur le territoire congolais.

« Nous nous sommes entretenus avec le ministre des Affaires étrangères. D'ailleurs, il est d'accord avec nous, avant même que ceci nous arrive, avant que ces troupes fassent ce qu'ils ont fait, nous avons dit à la suite du pacte que le fils de Museveni a signé avec le Rwanda, nous ne laissons pas passer cet accord. Il nous a montré qu'il avait signé son pacte, il vient de nous trahir. Nous avons dit, nous n’acceptons pas », a déclaré Christophe Mboso N'kodia.

Cette position du bureau de l'Assemblée nationale vient après que l'armée ougandaise soit citée comme présumée collaboratrice aux côtés de l'armée rwandaise pour appuyer le mouvement rebelle du M23 lors de la prise de la cité frontalière de Bunagana au Nord-Kivu.

Roberto Tshahe