Kinshasa : Bénéficiaires de la grâce présidentielle, 46 prisonniers dont Jacky Ndala libérés 

Droits tiers

Bénéficiaires de la grâce présidentielle, 46 détenus qui étaient écroués à la prison centrale de Makala, recouvrent leur liberté.  

C'est le vice-ministre de la Justice, Amato Bayubasire Mirindi, qui a procédé ce samedi 18 juin 2022 à la libération de ces personnes graciées. 

« En principe, c’est plus de 200 personnes qui doivent sortir. Aujourd’hui, vous allez sortir à 46. Je reviendrai lundi pour que tous les autres bénéficiaires sortent. Je ne souhaite pas qu’il y est de trafic ou la caution sur la décision du chef de l’État », a-t-il déclaré. 

Le vice-ministre de la Justice a mis en garde contre tout acte récidiviste. 

« Je voudrais vous dire que le président de la République qui a décidé de vous accorder la grâce, vous accorde aussi la chance de rentrer dans vos activités actuelles à la cité, mais il ne veut pas que vous reprenniez les mêmes infractions qui ont fait que vous soyez en détention. Le temps que vous avez passé en détention, j’espère que ça a été un moment pour changer le comportement », a souligné A. Bayubasire. 

Président de la jeunesse du parti politique de Moïse Katumbi, Jacky Ndala, fait partie de ce premier lot. Il a affirmé que c'est un grand jour. 

« Dire que je suis satisfait c’est trop. Moi je suis quelqu’un de sincère. Je crois que ça fait 6 mois que nous devrions être libérés. Il faut que les gens le sachent. Mais c’est un grand jour pour nous, pour le Congo », a-t-il fait savoir. 

À cette occasion, il a plaidé pour l'amélioration des conditions carcérales dans cet établissement pénitentiaire. 

« La prison centrale de Makala est pléthorique. Les autorités doivent voir à la rigueur comment dégager certaines personnes. C’est important. La RDC est en guerre. Il faut qu’on se le dise aujourd’hui. Nous quittons cette prison derrière les FARDC. Nous avons une seule mission, mobiliser la jeunesse, toute la jeunesse de ce pays, afin de soutenir nos forces et évidemment le chef de l’État qui est le commandant suprême des Forces armées pour bouter hors d’état de nuire l’ennemi de notre peuple », a affirmé le président de la ligue des jeunes d'Ensemble pour la République. 

Dans le souci de désengorger les prisons, la ministre de la Justice, Rose Mutombo avait, lors d'une descente effectuée le 26 mai dernier à la prison centrale de Makala, annoncé la libération de près de 2000 détenus. 

Merveil Molo