Beni : 15 civils tués ces dernières 24h

Photo 7SUR7.CD

Quinze civils ont été tués par des rebelles ADF en l'espace de 24h dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Ces nouveaux crimes ont été commis la journée du samedi et la nuit de ce dimanche matin 26 juin 2022 notamment dans le groupement Batangi-Mbau et secteur de Ruwenzori.

La première attaque a fait 9 morts à Mamove dans la localité Babila-Bakaiku, rapporte le chef de ladite localité joint par 7SUR7.CD.

« Les rebelles ADF ont attaqué Mamove la journée du samedi 25 juin. Le bilan provisoire est de 9 morts dont des femmes et hommes. Ils ont aussi incendié plus de 5 maisons dont des kiosques avant de se volatiliser dans la nature », fait savoir Entoukadi Kisubi Charles, numéro 1 de la localité Babila-Bakaiku.

Cependant, la société civile locale appelle l'armée à suivre l'ennemi qui a pris la direction de l'ouest de Mamove vers Mebundu après le forfait.

« La situation est compliquée maintenant. L'ADF, après avoir tué les civils à Mamove centre, a pris la direction de Mebundu. Déjà les villages des Ngubo, Mabuyo, Maleki et Kukutama sont en danger et peuvent être attaqués. Ainsi, nous appelons l'armée à aller en offensive contre les assaillants qui font de navette dans le groupement », exhorte Kinos Katuo président de la société civile de Mamove.

La deuxième attaque attribuée aux mêmes rebelles a eu lieu dans le village Kisima, sur l'axe routier Beni-Kasindi localité Kilya secteur de Ruwenzori, samedi soir.

Selon la société civile locale, le bilan provisoire est de 6 morts et plusieurs maisons incendiées.

Muyisa Kalwana son président, indique que l'ennemi a inquiété les civils à Ka-terrain et dans une grande partie de Kisima la soirée où il a tué 5 personnes avant de se volatiliser. Peu avant, dans la journée il venait d'exécuter une autre personne dans une embuscade.

Il sied de rappeler que 8 autres civils ont tués à Samboko-Tsanitsani en groupement Batangi-Mbau et Kokola en groupement Bambuba-Kisiki dans la journée du vendredi dernier. Une situation qui a impacté négativement les activités dans ces agglomérations.

Bantou Kapanza Son, à Beni