Lubumbashi : L’UNFPA appuie la formation de plus de 500 filles-mères en coupe-couture et esthétique

Photo tiers

Plus de 500 filles-mères ont été formées en coupe-couture et esthétique à Lubumbashi (Haut-Katanga) pendant une année et demie dans le cadre du projet « Kitumaini » appuyé par le Fonds des Nations-Unies pour la population (l'UNFPA).

Dans une cérémonie de remise des brevets d'aptitude professionnelle organisée le mercredi 29 juin 2022 au centre Charité Christ-Roi situé au quartier Luwowoshi dans la commune Annexe à Lubumbashi, le docteur Eugène Kongnyuy, représentant de l'UNFPA en République démocratique du Congo a souhaité que les autorités du pays puissent continuer avec ce projet pour aider les filles à créer leurs propres emplois.

« Kitumaini qui veut dire emploi est une initiative conjointe entre le gouvernement de la RDC à travers le ministère national de la jeunesse, l'UNFPA et l'UNESCO. Cette initiative s'articule autour de 4 axes majeurs dont l'éducation sexuelle complète, le développement des compétences de la vie courante, l'accès aux services de santé sexuelle de qualité adaptés aux besoins des adolescents et l'apprentissage des métiers », a-t-il déclaré du haut du podium.

De son côté, Joseph Nsambi Bulanda, ministre provincial de la santé a affirmé que le gouvernement provincial du Haut-Katanga va appuyer cette initiative qui entre dans le cadre de l'encadrement des filles-mères et celles de personnes désœuvrées. Il a aussi apprécié le projet « Kitumaini » pour le bien des filles de sa juridiction tout en rassurant l'UNFPA et d'autres partenaires.

« Nous saluons les différents donateurs qui ont permis à ce que ce projet aboutisse. Nous voulons donner notre engagement comme gouvernement, à pouvoir  encadrer la jeunesse quelles que soient les catégories à pouvoir acquérir des compétences techniques pour une autonomisation durable. Nous voulons aussi rassurer l'UNFPA/RDC et tous les autres partenaires que l'action gouvernementale va se poursuivre pour pérenniser ce qui a été fait », a-t-il rassuré.

Par ailleurs, la sœur Marie-Madeleine, directrice du centre Charité Christ-Roi, a remercié Dieu pour la matérialisation de ce projet au sein de son institution mais aussi à tous les partenaires dont l'UNFPA et l'UNESCO pour l'accompagnement des filles-mères. Elle a été suivie par le témoignage d'une des apprenantes, tombée enceinte pendant qu'elle était aux études humanitaires et qui a été formée en coupe-couture pour en charge son enfant.

Il sied de rappeler que le projet « Kitumaini » a été lancé à Lubumbashi depuis 2019. C'est cette année 2022 qu'il va prendre fin.

Patient Lukusa, à Lubumbashi                    

Étiquettes