Beni : Un militaire Ougandais arrêté pour meurtre de 2 soldats à Bulongo

Photo 7SUR7.CD

Un militaire Ougandais a ouvert le feu sur deux soldats dont un Congolais et un Ougandais dans la nuit du lundi à ce mardi 05 juillet 2022 à Bulongo, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Dans la journée de ce mardi, le lieutenant-colonel Mack Hazukay, porte-parole des opérations FARDC-UPDF, renseigne à 7SUR7.CD que le militaire auteur de ce double meurtre est aux arrêts et fait savoir que cet incident est consécutif à la mauvaise manipulation de son arme.

« Il s'est passé quelques choses de triste à Bulongo la nuit du lundi. L'un des militaires partenaires des FARDC a tiré par inadvertance sur ses camarades. La circonstance est qu'il a fait une très mauvaise manipulation de son arme. Subitement deux coups sont partis. Malheureusement ça a touché ses deux camarades notamment un Congolais et un Ougandais qui sont tous décédés sur-le-champ. L'auteur est déjà aux arrêts. Il sera envoyé dans son pays (Ouganda) afin d'être jugé », fait savoir Mac Hazukay, dans une interview accordée à 7SUR7.CD.

Dans la foulée, cet officier dément les allégations selon lesquelles il y aurait une incompréhension entre les éléments des FARDC et UPDF.

« Il n'y a pas de conflits ni querelles entre la coalition FARDC-UPDF. Ils sont ensemble, ils travaillent ensemble ! Ce qui est arrivé, c'était par mégarde », renchérit-il.

Il sied de noter que deux corps des militaires dont un Congolais et un Ougandais ont été retrouvés aux heures matinales de ce mardi à Bulongo, commune se trouvant dans le secteur de Ruwenzori sur axe routier Beni-Kasindi en territoire de Beni au Nord-Kivu.

Bantou Kapanza Son, à Beni