États-Unis : Poursuivis pour trafic d'espèces sauvages, deux congolais plaident coupables devant le tribunal fédéral de Seattle

Droits tiers

Le mardi 12 juillet 2022, Herdade Lokua, 34 ans, et Jospin Mujangi, 32 ans, tous deux ressortissants congolais, ont plaidé coupables devant le tribunal fédéral de Seattle (ville de l'Etat de Washington) pour trafic d'espèces sauvages de la RDC.

Inculpés sous 11 chefs d'accusation de "Lacey act" (loi des États-Unis qui interdit le trafic de poissons, d'animaux sauvages ou de plantes illégalement prélevés, possédés, transportés ou vendus), les accusés connaîtront leur peine le 1er novembre prochain.

Selon le département américain de la justice qui a annoncé la nouvelle sur son site internet, les accusés ont reconnu avoir réussi à faire entrer sur le sol américain plusieurs colis contenant des produits d'espèces sauvages protégées grâce à un intermédiaire basé à Kinshasa.
 
« Les deux accusés ont admis qu'à partir de novembre 2019, ils avaient accepté de faire passer en contrebande de l'ivoire d'éléphant, de la corne de rhinocéros blanc et des écailles de pangolin aux États-Unis. Ils ont travaillé avec un intermédiaire pour négocier les ventes et coordonner les importations à Seattle », lit-on sur le site.

Et d'ajouter : « Entre août et septembre 2020, Lokua et Mujangi ont expédié 3 colis contenant environ 49 kgs d'ivoire depuis Kinshasa. Ils se sont arrangés pour que l'ivoire soit coupé en plus petits morceaux et peint en noir; les colis étaient alors faussement étiquetés comme contenant du bois. Lokua et Mujangi ont reconnu qu'en juin 2021, ils avaient envoyé près de 5 kgs de corne de rhinocéros à Seattle ».

A en croire le département américain de la justice, Herdade Lokua a reconnu avoir 
« discuté de l'envoi de deux tonnes d'ivoire et d'une tonne d'écailles de pangolin dissimulées dans un conteneur d'expédition ». Le paiement devrait être effectué via un compte bancaire en Chine avant que l'argent ne soit transféré à Kinshasa.

L'enquête ayant abouti à l'arrestation de Herdade Lokua et Jospin Mujangi en novembre 2021 faisait partie de "l'opération Kuluna", menée entre le Bureau des enquêtes sur la sécurité intérieure des États-Unis (HSI) à Seattle, le gouvernement de la RDC via l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et les services de sécurité, Interpol et l'ambassade des États-Unis à Kinshasa.

Après des perquisitions dans plusieurs cachettes à Kinshasa, 937,57 kgs d’ivoire et 34 kgs d’écailles de pangolin d'une valeur d'environ 3,5 millions de dollars avaient été saisis. Plusieurs personnes avaient également été arrêtées.

Cette opération avait eu lieu dans le cadre du Partenariat Privilégié pour la Paix, la Prospérité et la Préservation de l’environnement entre les États-Unis et la RDC. À travers ce partenariat, les deux pays travaillent ensemble pour promouvoir une gouvernance efficace, améliorer l’état de droit, lutter contre la corruption et combattre le crime.

Bienfait Luganywa