Projet d’Équité et de Renforcement du  Système Éducatif (PERSE) : voici le Plan de Mobilisation des Parties Prenantes (PMPP)

Droits tiers

Plusieurs judokas accompagnés des leurs supporters se sont présentés le mercredi 20 juillet dernier au bureau du ministre des sports et loisirs, Serge Nkonde, au stade de Martyrs pour lui apporter leur message de remerciement et de félicitations après avoir mis fin à la crise qui sévissait au sein du judo depuis maintenant plusieurs années.

Serge Nkonde a réussi à mettre fin à la léthargie au sein de la Fédération nationale congolaise de judo (FENACOJU), en nommant une équipe de coordination nationale à la tête de cette discipline avec pour mission de sortir d'abord le judo dans l'incompréhension entre les deux camps qui réclamaient la souveraineté depuis les élections avortées en 2020 en raison des irrégularités et désordres.

Satisfait du travail abattu par Serge Nkonde pour le bien de leur discipline, les athlètes et dirigeants de la discipline chère à Jigorō Kanō (initiateur japonais ndlr) ont profité de cette occasion pour lui adresser un mot de remerciement.

« Excellence monsieur le ministre des Sports et loisirs Serge Nkonde, au nom des judokas congolais en général et kinois en particulier, nous vous disons merci pour cette voie de sortie de crise que vous nous proposez à travers la mise en place de cette coordination pour sauver le judo congolais, une proposition qui cadre avec la demande de la Fédération internationale de judo, FIJ en sigle. Nous le savons tous que la FENACOJU a traversé pratiquement trois différents ministres qui étaient tous incapables de trouver pour nous la solution. Voilà aujourd’hui, grâce à votre sagesse et amour du sport en général et du judo en particulier, le judo en RDC peut souffler un vent nouveau. Sur ce, à partir d’aujourd’hui, au-delà de tous les noms que vous portez vous ajoutez celui de « sauveur du judo» ! Bonne chance à la coordination », a déclaré le représentant de ces athlètes devant la presse.

Après une réunion tripartite avec les deux camps qui se disputaient la souveraineté de la fédération au mois de février dernier, Serge Nkonde a fini par nommer une équipe de coordination qui était dirigée par Nico Lianza Likwale pour organiser les activités du judo. Ces camps étaient respectivement dirigés par Maître Freddy Elonga et Bobo Mbongo, qui se sont finalement soumis à la décision du ministre des Sports conformément aux exigences de la fédération internationale de judo (FIJ).

Pour sa part, le ministre des sports a remercié les membres du nouveau comité pour avoir accepté de se sacrifier pour leur discipline.

« Après le mot des judokas, je n’ai autre chose à rajouter qu’à remercier les membres du comité de coordination que nous venions de placer pour leur disponibilité, parce que ce sont des jeunes qui ont accepté de se sacrifier, de donner de leur temps pour sauver cette discipline. A tous les judokas, je tiens à leur dire qu’avant le judo est égal après le judo. Ce qui nous concerne pour le moment, c’est voir notre judo aller de l’avant. On n’est pas ici pour parler des animateurs, des dirigeants. Mais nous sommes là pour parler du judo et rien que du judo. Humblement nous allons accompagner cette discipline qui a toujours été chérie par les jeunes congolais jusqu’à retrouver ses couleurs d’avant », a-t-il promis

Ainsi donc, la nouvelle coordination aura pour mission de revisiter les statuts de cette Fédération avec la participation des délégués de chaque camp, qui seront à priori des juristes, avant de faire valider ces textes par toutes les parties prenantes, ensuite de convoquer une assemblée générale statutaire et afin passer à l’étape des élections dans les règles de l'art.

Nico Lianza, le nouveau coordonnateur devrait s’occuper de la gestion des athlètes lors des participations aux échéances internationales en attendant l'avènement du nouveau comité élu issu des élections apaisées et transparentes.

Gede Luiz Kupa