Autonomisation des femmes de l'UDPS : Le 1er vice-président du Sénat satisfait des réalisations et appelle au soutien du chef de l'État pour 2023

Droits tiers

Le premier vice-président du Sénat, Eddy Mundela Kanku, s'est réjoui, vendredi dernier, des réalisations du projet d'autonomisation des femmes de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), qu'il a financé. C'était lors d'une rencontre avec les membres de la ligue des femmes du parti présidentiel organisée à Kinshasa, capitale de la RD Congo.

Par la même occasion, le numéro deux de la chambre haute du Parlement s'est approprié lesdites réalisations qui ont pour finalité, de permettre aux femmes du parti au pouvoir de lutter contre la politique de la main tendue, en se rendant autonomes par des initiatives entrepreneuriales.

Droits tiers

« Je me retrouve ici sur ma demande personnelle. Il y'a un temps, j'avais demandé aux mamans de la ligue des femmes du parti de voir dans quelle mesure on devait aider les femmes du parti à être autonomes. On avait commencé par un petit projet, aujourd'hui on a évalué ce que nous avons financé. Ma plus grande joie est de constater qu'au sein de la ligue des femmes, nous avons des mamans capables », a déclaré le sénateur Eddy Mundela, avant de promettre d'approcher ses collègues, membres de l'UDPS, afin d'emboîter le pas.

Quant aux nouvelles échanges électorales qui pointent à l'horizon, il a demandé aux femmes de l'UDPS de soutenir le président de la République, Felix Tshisekedi, afin de lui donner un deuxième mandat, tout en les invitant à se représenter à différents niveaux lors des élections. 
 

Droits tiers

« De tout mon cœur, je vous demande de soutenir le chef de l'État, son excellence, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, lors de nouvelles élections qui s'annoncent. Soutenons le parce qu'il fait épanouir la femme Congolaise. Je vous demande aussi de vous représenter à tous les niveaux lors des prochains scrutins », a-t-il martelé.

Bien avant, ces femmes ont, à travers leur présidente, Christine Mansoni, réitéré leur soutien au premier vice-président du Sénat. 

Signalons que le projet financé par Eddy Mundela a permis la formation en entrepreneuriat et l'autonomisation des femmes du parti, l'érection d'un atelier en coupe et couture qui s'est soldé par la   confection de 350 uniformes qui seront destinés aux élèves de Kabeya Kamuanga, l'octroi des micros crédits aux femmes exerçant les petits commerces, la fabrication des savons de toilette et de ménage, l'acquisition d'un contrat avec les fournisseurs pour d'un dépôt magasin à Pont Gabu.

Droits tiers

Le même jour, Eddy Mundela a présidé une réunion avec les sénateurs de l'espace Grand Kasaï. Les représentants du Kasaï Oriental, du Sankuru, du Kasaï, Kasaï Central et de la Lomami ont débattu sur les questions d'actualité liées à leur milieu, notamment la restitution des vacances parlementaires, les priorités liées aux infrastructures mais aussi comment atteindre 2023 et assurer au président de la République la victoire aux prochains scrutins dans l'espace Grand Kasaï. Au terme de cette réunion, les élus des élus de cette partie du pays ont réitéré leur volonté de travailler pour la stabilité du bureau du Sénat. 
 

Prince Mayiro