RDC-Angola : Mise en place d'une commission pour faire le suivi des décisions prises après la pollution des rivières au Kasaï

Photo : Droit tiers

Le ministre Congolais de l'Intégration régionale, Didier Mazinga a mis en place une commission de suivi des décisions prises par la commission mixte RDC - Angola après la pollution des rivières Tshikapa et Kasaï.

Cette commission a été mise en place le lundi 3 octobre 2022 après un tête-à-tête que le ministre Mazinga a eu avec le député national Guy Mafuta Kabongo, élu de la circonscription électorale de Tshikapa. Les échanges ont tourné sur la pollution desdites rivières au Kasaï.

Cet élu du peuple confie à 7SUR7.CD ce mardi qu'il fait partie de cette commission et il sera assisté des experts en Environnement et des délégués de chaque ministère sectoriel.

Cette commission, poursuit-il, va effectuer le déplacement pour Luanda la semaine prochaine en vue d’échanger avec les autorités angolaises sur la question et aussi avec la société de traitement de diamant dénommée « Catoca Diamond », qui avait pollué les eaux du Kasaï.

« Nous sommes venus voir le ministre de l'Intégration régionale qui a dans ses attributions la supervision de la commission mixte entre la RDC et la République d'Angola. Le ministre vient de mettre en place une commission qui va effectuer le déplacement de l'Angola dans laquelle je ferai partie avec les différents experts des ministères sectoriels pour aller échanger avec les ministres angolais et la société Catoca qui avait pollué nos eaux », a déclaré le député Guy Mafuta.

Il sied de signaler que des produits toxiques ont été déversés dans la rivière Tshikapa à partir de l'Angola où elle tire ses sources. Chose qui a occasionné la pollution de cette rivière et qui a ensuite touché la rivière Kasaï.

Une usine de traitement de diamant dans la province de Lunda-Sul en République d'Angola (Catoca Diamond) avait connu une panne dans le fonctionnement au point de déverser des produits toxiques dans la rivière Tshikapa.

Fabien Ngueshe, à Tshikapa