Sud-Kivu : Paralysie des activités à Uvira pour exiger la libération de Bunagana

Photo : Droit tiers

Les activités sont restées paralysées toute la journée de ce mardi 04 octobre 2022, à Uvira ville et territoire au Sud-Kivu.

Sur appel de la société civile locale, la population a observé une journée ville morte pour exiger la libération de la cité de Bunagana au Nord-Kivu des mains des rebelles du M23.

Les boutiques, banques, magasins et écoles sont restés fermés ce mardi.

Les marchés ont tourné au ralenti et la circulation des engins roulants sur les artères principales de la ville et territoire d'Uvira a été timide.

Pour André Byadunia, coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise à Uvira, cette action citoyenne visait à pousser le gouvernement à amener l'armée à libérer Bunagana.

« La population a suivi notre appel. Cette activité visait à amener le pouvoir à ordonner aux FARDC de libérer Bunagana. Nous avons voulu aussi dénoncer l'appui du Rwanda au M23 », a-t-il déclaré à la presse. 

Il se réjouit de constater que la population a suivi cet appel malgré l'interdiction de la mairie d'Uvira à l'organisation de cette action citoyenne.

Il sied de rappeler que depuis le mois dernier, des structures citoyennes au Nord-Kivu et au Sud-Kivu ont multiplié les manifestations pour exiger la libération de Bunagana, une cité occupée par les rebelles du M23 depuis le 13 juin dernier après de violents affrontements avec les Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

Déogratias Cubaka, à Bukavu