Sud-Kivu : Visé par une motion de censure, le gouvernement provincial refuse de se présenter à la plénière

Photo : Droit tiers

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu refuse de se présenter à la séance plénière prévue ce jeudi 24 novembre 2022 à l'Assemblée provinciale pour l'examen et le vote de la motion de censure portée à sa charge.

Dans une déclaration faite à la presse mardi 22 novembre, le gouvernement Ngwabidje souligne que les membres du bureau de l'Assemblée provinciale étant visés par une pétition, n'ont pas droit de convoquer une plénière.

« Cette motion n'a pas été réceptionnée dans le circuit normal, ce qui a conduit au dépôt de ladite motion dans la précipitation au cabinet du vice-président de l'Assemblée provinciale pour l'antidater. Le gouvernement provincial ne trouve pas l'opportunité de se présenter dans une plénière irrégulièrement convoquée. Toutes ces agitations ne s'expliquent pas étant donné que le président de cet organe délibérant est absent », a déclaré le ministre Jérémie Basimane, porte-parole du gouvernement provincial.

Il regrette de constater que les députés ont défié l'instruction du chef de l'État les appelant à privilégier la stabilité des institutions provinciales en cette période où le pays est agressé.

Il sied de rappeler qu'une motion de censure signée par une vingtaine de députés sur les 48 que compte l'Assemblée provinciale a été déposée le lundi dernier au bureau de l'Assemblée provinciale. Elle est la 4ème depuis la prise des fonctions du gouverneur Théo Ngwabidje Kasi en juin 2019.

Déogratias  Cubaka, à Bukavu