RDC : Le parti politique « AD » de Stéphane Mukumadi s'engage à éveiller la conscience des Congolais pour la réappropriation de leurs droits inaliénables 

Droits tiers

Joseph Stéphane Mukumadi, ancien gouverneur de la province du Sankuru, est le leader d'un nouveau parti politique : « Action des Démocrates » (AD). Il en est l'initiateur.

La cérémonie du lancement des activités de cette formation politique a eu lieu ce jeudi 24 novembre 2022 à Kinshasa, capitale de la RDC. 

Devant les cadres et militants, son secrétaire général, le professeur émérite Rudolphe  Lokadi Longandjo, a affirmé que la vision de l'AD est d'éveiller la conscience des Congolais pour la réappropriation de leurs droits inaliénables, imprescriptibles et constitutionnels. Pour impulser ce changement, a-t-il souligné, l'AD a résolu de prêter mains fortes aux actions du chef de l'État, Félix Tshisekedi. 
 

Droits tiers

« L'Action des Démocrates est la réalisation d'une promesse faite à ceux qui aiment le changement afin de relever le défi majeur de la dépossession injuste en chair et en os des qualités et des droits inaliénables, imprescriptibles et constitutionnels propres à notre peuple (...). Qu'on se le dise, la démocratie des actionnaires est la démocratie des hommes réfléchis. La singularité de ces actions est destinée à apporter une valeur ajoutée, un plus, à la lutte que mène le président de la République, Félix Tshisekedi, au travers de ses différentes actions publiques audacieuses et pratiques. Ce n'est pas peu de chose que de croiser les fers avec la corruption, que de restaurer la paix et rétablir par le travail les Congolais dans leurs droits. Il faut le soutenir à tout prix », a-t-il déclaré. 

Le secrétaire général du parti politique cher à J-S Mukumadi a mis un accent particulier sur les valeurs de sociabilité, d'amitié et d'entraide pour l'essor de la RDC. 

« C'est le mal dont souffrent le Congo et les Congolais. C'est justement cela qui fait que les porteurs des suffrages du peuple et de la confiance du chef de l'État sacrifient ceux-là même qui leur donnent le pouvoir des suffrages », a indiqué R. Lokadi.

S'agissant des sujets d'actualité dont l'un est l'agression de la RDC par le Rwanda via le M23, l'AD s'aligne derrière les options levées par le chef de l'État. Cette formation politique s'est engagée à mobiliser l'opinion nationale et internationale contre les velléités expansionnistes du pays de Paul Kagame. 

« Nous soutenons toutes les démarches mises en œuvre par le chef de l'État afin de rétablir la paix dans la partie Est de notre pays. Nous nous sommes tenus debouts pour répondre à l'appel à la mobilisation lancé par le chef de l'État. Nous soutenons nos Forces Armées qui sont au front », a argué José Mpinda, secrétaire général adjoint de l'AD. 

Agréée par l'arrêt ministériel du ministre de l'intérieur daté du 18 juillet 2022, l'AD a pour objectif la poursuite efficace et efficiente de la démocratie basée sur les actions initiées par des démocrates de nature à libérer le Congo et les Congolais des servitudes devenues proverbiales, entretenues par la politique de sujétion et bloquant ainsi le rêve de ce que peut faire un Congo libre dans le concert des Nations libres. 

Merveil Molo