Amélioration des conditions de travail à l'OCC : La DGA Christelle Muabilu rassure de l'implication de l'équipe dirigeante 

Droits tiers

La directrice générale adjointe de l'Office congolais de contrôle (OCC), Christelle Muabilu, a visité, lundi dernier, les différentes Divisions (Administrative et financière, Gestion des dossiers et traitement des échantillons, Laboratoires spécialisés, Coordination technique, Agroalimentaire, Produits pharmaceutiques et cosmétiques, Chimie et produits de génie chimique, etc), que compte le département Laboratoire chimie et microbiologie de cet établissement public. 

Selon une dépêche parvenue à 7SUR7.CD, les difficultés liées au fonctionnement de chaque Division de ce Laboratoire ont été soumises à la DGA de l'OCC.  

Pour sa part, renseigne la même source, elle a, au nom de la Direction générale, rassuré de l'implication de l'équipe dirigeante dans l'amélioration des conditions de travail des analystes du Laboratoire chimie et microbiologie de l'OCC. 

Le même jour, ajoute cette dépêche, la DGA de l'OCC a présidé une réunion de la Revue des activités des laboratoires et la revue de Direction, suivant la procédure PQ1004.08, une réunion à laquelle ont participé les responsables de l'équipe Qualité et les responsables techniques suppléants du Laboratoire de cet établissement de l'État mais aussi Rhida Bedhief, consultant au Laboratoire de microbiologie.

À l'en croire, l'évaluation des avancées enregistrées dans le processus de certification des laboratoires de l'OCC et l'audit qualité mis en place étaient au centre de cette réunion. Durant cette réunion, indique cette même dépêche, Christelle Muabilu a été informée de la Déclaration politique Qualité des laboratoires mis en place. Cette dernière, précise-t-elle, réside dans le maintien du système de management de la qualité en conformité avec les exigences de la norme ISO 17025, en assurant l'intégrité, la pérennité et l'amélioration continue. 

C'était aussi une occasion pour le Laboratoire de revoir son système management de qualité en présence de la Direction générale de l'OCC mais aussi de rappeler les recommandations issues des rencontres antérieurs notamment le leadership relatif à la formation des formateurs, la qualification des auditeurs internes et la gestion des risques microbiologiques des aliments.

Prince Mayiro