Nord-Kivu : le nouveau gouverneur appelé à respecter l’équilibre politico-communautaire dans la formation de son gouvernement (Interview)

Publié dim 02/06/2019 - 15:22
Le gouverneur du Nord-Kivu

Le député national Ayobangira Safari (PPRD-FCC) élu du Territoire de Masisi en province du Nord-Kivu et deuxième vice-président du groupe parlementaire UNITE à l’assemblée nationale, appelle le nouveau gouverneur élu de la province du Nord-Kivu Carly Kasivita (BUREC/AABC-FCC) à tenir compte de l’équilibre communautaire et des camps politiques dans la formation de son gouvernement provincial.

C'est dans une interview exclusive accordée dimanche à 7SUR7.CD à Goma, quelques heures avant son retour à Kinshasa, qu'il a tenu ces propos.

Ayobangira Safari a aussi fait le bilan des 12 ans de règne de l'ancien gouverneur Julien Paluku (BUREC/AABC-FCC).

Pour lui ces 12 années ont été caractérisées par les guerres à répétition, les massacres des populations dans plusieurs Territoires et villages, conflits fonciers sources d’insécurité dans le Masisi, etc.

(Ci-dessous l'interview)

7SUR7.CD: monsieur Ayobangira Safari vous êtes cadre du FCC et vous êtes venu ici en province pour soutenir le candidat gouverneur de la coalition au pouvoir CACH-FCC, aujourd’hui le candidat est passé, quel est votre sentiment ?

Nous nous sommes mobilisés comme tous les notables du Nord-Kivu, et le candidat que nous avons appuyé a été élu. C’est donc un sentiment de joie et de fierté, nous espérons qu’avec lui, et avec notre appui, nous pouvons amener la province vers une paix et un développement durable.

7SUR7.CD : Vous avez eu à suivre la gestion de Julien Paluku pendant ses 12 années à la tête de la province, comment vous évaluez son bilan ?

Les 12 années qui viennent de se passer, le gouverneur Julien a fait face à plusieurs défis d’ordre sécuritaire. Avec plusieurs guerres notamment avec les CNDP, les M23 et aujourd’hui nous avons les ADF. 
Au niveau de ma circonscription de Masisi, il y a eu aussi l’activisme des groupes armés avec notamment beaucoup de conflits fonciers, des problèmes entre les concessionnaires, les paysans les creuseurs artisanaux, et toutes ces tensions ont régné et ont même été la cause de l’insécurité pendant ces 12 années de Julien Paluku.

7SUR7.CD : Alors vous attendez quoi du nouveau gouverneur, et qu’allez-vous faire pour l’accompagner ?

 Carly Kasivita a un jour été ministre des affaires foncières, et nous espérons qu’avec lui à la tête de la province, il aura une vision approfondie quant à ce car les conflits fonciers sont souvent source d’insécurité dans le Masisi, nous espérons qu’il va y apporter une solution. Et nous nous allons essayer de l’accompagner car vous savez que le Nord-Kivu est composée d’une mosaïque de communautés diverses, alors nous allons l’appuyer dans notre cercle d’influence. Notre appui sera positif et constructif dans toute action qui mènera vers la paix et le développement.

7SUR7.CD : Dans certaines provinces le partage des postes ministériels a divisé la classe politique, quelles suggestions vous avez pour la formation du gouvernement provincial eu Nord-Kivu ?

 On doit juste respecter les équilibres et que chacun se retrouve, que chacun se sente impliqué dans la gestion de la chose publique, et que cette gestion soit consensuelle en termes de communautés, en terme des camps politiques et en terme des compétences. Le FCC a gagné c’est vrai mais il faudra aussi approcher les acteurs de l’opposition qui seront prêts à participer au programme que va présenter le nouveau chef de l’exécutif provincial.

Glody Murhabazi