Prof André Mbata et IDGPA honores par le Patriarche Joseph N’Singa Udjuu Ungwankebi Untube

Publié mer 24/07/2019 - 16:57
7sur7

Le mardi 23 juillet 2019 restera une journée mémorable pour Prof André Mbata Mangu et l’Institut pour la Démocratie, la Gouvernance,  la Paix et le Développement en Afrique (IDGPA) dont il est le directeur exécutif.

A sa propre demande transmise par Mr Franck Kitenge, son chargé de communications, le Patriarche Joseph N’Singa Udjuu Ungwankebi Untube a reçu dans la résidence de Kinshasa/Gombe le Prof André Mbata Mangu accompagné d’une délégation de l’IDGPA conduite par le Chef de Travaux Célestin Ekoto Loleke, son Coordonnateur pour la RDCongo. Pendant près de deux heures, le Patriarche qui a déclaré avoir lu plusieurs publications du Professeur des Universités qu’il considère comme l’universitaire (constitutionnaliste) qui l’aura le plus marqué au cours de ces dix dernières années par ses analyses a d’abord tenu à féliciter Prof André Mbata pour son exceptionnelle contribution à la promotion du constitutionnalisme et de l’Etat de droit démocratique dans notre pays qui vient de connaître sa première alternance démocratique de l’histoire. Il a ensuite rendu hommage à l’IDGPA pour le travail abattu avant de faire part au Prof André Mbata de son analyse et de l’entendre également sur des questions brulantes de gouvernance dans notre pays. 

Prof André Mbata a été impressionné par la perspicacité et la vivacité intellectuelles du Patriarche N’Singa qu’il a encouragé à finaliser et à publier ses mémoires. Le Patriarche N’Singa resteun monument de l’histoire du pays depuis l’indépendance et une bibliothèque vivante qui devrait être consultée par tout homme politique et tout intellectuel congolais digne de ce nom. 
A la fin de la rencontre, Prof André Mbata a remis au Patriarche une copie des 50 000 exemplaires que la Constitution de la RDC qui avaient être produits par l’IDGPA, le numéro spécial de la Revue africaine de la démocratie et de la gouvernance sur le 10e anniversaire de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, l’unique revue internationale (multidisciplinaire et bilingue) des sciences sociales publiée par l’IDGPA à partir de la RDC et dont Prof Mbata est le rédacteur en chef ainsi qu’un exemplaire de son livre sur Abolition de la peine de mort et constitutionnalisme en Afrique qu’il avait publié en 2013. 

Joseph N’Singa est né le 19 septembre 1934 à Nsontin dans le Bandundu et est donc actuellement âgé de 85 ans.  Cet  ancien étudiant du Séminaire de Kabwe dans l’ancienne Province du Kasaï occidental (comme Prof André Mbata lui-même) a obtenu sa licenceà la Faculté de Droit de l’Université Lovanium en 1963 et est ainsi compté parmi les tout premiers universitaires et juristes congolais. Il fut l’un des hommes politiques les plus influents de la Deuxième République sous le Président Mobutu Sese Seko. 

Avec ses collègues Justin-Marie Bomboko et Etienne Tshisekedi, il fut l’un des géniteurs du Manifeste de la N’Sele, le texte fondateur du Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) qui devint plus tard un parti unique et un Parti-Etat. 
Il fut également l’un des rédacteurs de la Constitution du 24 juin 1967 avec Etienne Tshisekedi, père de l’actuel Président Félix Tshisekedi. 

Joseph N’Singa fut le tout premier Ministre de la Justice du Président Mobutu en 1966. En 1969, il était Ministre de l’Intérieur avant d’être nommé Premier Ministre (Premier Commissaire d’Etat) en 1981. Prof Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui a été nommé Premier Ministre par le PrésidentFélix Tshisekedi était alors son Vice-ministreà l’Economie, à l’Industrie et au Commerce extérieur. Joseph N’Singa était de nouveauMinistre de la Justice et Président du Conseil Judiciaire en 1995 avant sa nomination comme Ministre du Plan et de la Reconstruction nationale en 1997. Député national de 2006 à 2011, le Patriarche N’Singa Udjuu qui est encore politiquement et intellectuellement actif  a exercé toutes les plus hautes fonctions politiques dans le pays, à l’exception de la présidence de la République. 

Sa parfaite analyse de l’évolution et de la situation socio-politique du payspermet de comprendre pourquoi l’Université Lovanium qui l’avait formé était l’une de meilleures alors qu’aucune université congolaise ne figure actuellement parmi les 200 ères du continent,  

Enfin, grandes sont les Nations qui reconnaissent les mérites et le travail de leurs meilleurs filles et fils. C’est avecune profonde émotion  que Prof André Mbata et les membres de l’IDGPA ont reçu les félicitations, les hommages et les encouragements de l’un des tout premiers universitaires congolais et l’un de rares témoins de l’histoire politique et constitutionnelle de notre pays encore en vie, le Patriarche Joseph N’Singa Udjuu Ungawankebi Untube qu’ils ont remercié de tout cœur avant de le quitter avec l’espoir de le revoir.
 
Pour Prof André Mbata, face aux défis de consolidation de l’alternancedémocratique auxquels la RDC est confrontée depuis l’avènement au pouvoir du PrésidentFélixTshisekedi, un homme politique et un homme d’Etat de la trempe du Patriarche Joseph N’Singa n’a guère de choix : il a le devoir de parler et de prodiguer des conseils  aux anciens dirigeants qui devraient collaborer et surtout aux nouveaux dirigeants qui devraient s’assumer pour SERVIR LE PEUPLE D’ABORD.