RDC : Le parti Congo Positif rejette "la conférence internationale sur la balkanisation" proposée par Fayulu qu'il qualifie de "perfide"

Publié mar 14/01/2020 - 17:15
7sur7

Dieudonné Nkishi Kazadi, président national du parti politique Congo Positif a réagi ce mardi 14 janvier 2020, aux propos de Martin Fayulu au sujet de sa proposition d'une conférence internationale sur la balkanisation de la République Démocratique du Congo.

« Une conférence internationale sur la balkanisation de la République Démocratique du Congo, ce ne serait qu'une messe noire qui consacrerait le morcellement du territoire national à la manière du partage de l'Afrique telle qu'il était fait à la Conférence de Berlin. Sachant que plusieurs théories sont développées en Occident pour remettre en cause l'étendue et l'immensité du territoire national congolais qui ne devrait pas exister dans ces dimensions et ses richesses actuelles. Cette conférence ne serait qu'une occasion ultime pour engager la vitesse de croisière pour atteindre l'objectif de morceler la République Démocratique du Congo », a-t-il déclaré à 7SUR7.CD.

Devant l'organisation d'une telle conférence, ce membre du Front Commun pour le Congo (FCC) se pose des questions.

« Cette idée soulève bien de questions : d'abord, celle de la participation. Qui devrait prendre part à cette conférence ? Pourquoi ceux qui prendraient part devraient être ceux qui y prendraient part ? Quel nombre ? Où se tiendrait cette Conférence internationale ? Au Congo ou à l'étranger ? Quelles seraient les matières à traiter ? Qui fournirait ces matières sans être soupçonné d'être de mèche ? Parlant des résolutions de la Conférence, à qui s'adresseraient-elles ? Pourquoi s'adresseraient-elles aux personnes ou États à qui elles s'adresseraient ? Quelle est le niveau de crédibilité des informations que disposerait-il, lui Martin Fayulu pour appeler à une Conférence internationale sur la balkanisation ?», s'est-il interrogé.

Et de poursuivre : « Cette idée est complètement absurde, perfide et saugrenue dans la mesure où il est inimaginable qu'une telle catastrophe fasse l'objet d'un échange ».

Le président de l'Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, (ECIDE)a appelé, le lundi 13 janvier 2020, à l'organisation d'une conférence internationale sur le risque de balkanisation qui pèse sur la République Démocratique du Congo.

Alain Saveur Makoba, à Kananga