Nord-Kivu : 4 villages se vident progressivement de leurs habitants suite à l'activisme des groupes armés à Walikale

Publié sam 11/07/2020 - 13:07
7sur7

Le territoire de Walikale en province du Nord-Kivu de nouveau secoué par des violences armées causées par des mouvements rebelles, principalement les Nduma Defense Of Congo Rénové (NDC-R) récemment divisés. Des tueries, pillages et kidnappings refont surface alors qu'il y a encore quelques semaines Walikale était réputé comme le territoire le plus calme du Nord-Kivu.

Le conseil provincial des ministres réuni ce vendredi 10 juillet 2020, autour du gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a déploré « un afflux de déplacés » qui s'observe dans plusieurs agglomérations. Les populations fuient les exactions des rebelles.

« En territoire de Walikale, l'activisme des groupes armés dont le NDC-Rénové a provoqué un afflux de déplacés dans les agglomérations de Buleusa, Kimoka, Luofu et Miriki », renseigne le compte rendu.

Walikale est donc à nouveau frappé par une crise non seulement sécuritaire mais aussi humanitaire. Ces centaines et milliers de déplacés internes, manquent pour l'instant l'assistance humanitaire du gouvernement d'après la société civile locale.

L'insécurité dans cette région, vient de causer au moins 15 morts en l'espace de 3 jours depuis la scission observée au sein du mouvement rebelle NDC-R.

Glody Murhabazi, à Goma