Sud-Ubangi : Le FCC dans la rue à Gemena pour exprimer son ''attachement aux institutions de la République''

Publié sam 01/08/2020 - 13:36
7sur7

A son tour, le Front Commun pour le Congo, coordination provinciale du Sud-Ubangi, a marché ce samedi 01 août 2020, à Gemena pour soutenir la constitution et les institutions du pays.

'' Nous venons par la présente exprimer notre attachement aux institutions légalement établies et au respect strict de la constitution de notre cher et beau pays, soucieux de préserver la cohésion, la paix et l'unité chèrement acquises à notre Nation'', ont déclaré les partis et regroupements membres du Front Commun pour le Congo dans leur mémo lu devant la mairie de Gemena par le député provincial, Georges Mosange, président interfédéral de l'Alliance des Travaillistes Congolais pour le Développement (ATD), de José Makila Sumanda.

Et de poursuivre : "Nous dénonçons toutes les manœuvres machiavéliques d'où qu'elles viennent visant à l'inféodation et l'avilissement de nos institutions dans le but de créer un forum national pouvant semer les troubles et le désarroi parmi la population qui aspire à l'amélioration de sa condition de vie''.

Le maire intérimaire de Gemena, Rémy Alenge, qui a réceptionné leur mémo, a promis de le transmettre fidèlement auprès des autorités aussi bien provinciales que nationales.

Contacté par 7SUR7.CD, Moïse Mwanzaka, coordonnateur provincial du regroupement politique Action Alternative pour le bien être et le Changement et président interfédéral du Mouvement des Réformateurs Libéraux s'est félicité du caractère pacifique de cette marche du Front Commun pour le Congo à Gemena.

''Au travers de cette marche très pacifique, le FCC Sud-Ubangi a montré à la face du monde sa force. Les gens disaient que nous étions incapables de manifester. Mais maintenant, ils sont confondus. Vu que des milliers des personnes ont répondu à l'appel à manifester de ce samedi'', a-t-il ajouté.

Il sied de signaler que cette marche du FCC est partie du rond-point TP en passant par l'avenue Mobutu pour chuter devant la mairie de Gemena.

César Augustin Mokano Zawa, à Gemena